dimanche 11 février 2018

Interview Iman Eyitayo




#PLIB2018



Coucou Iman, tout d’abord je tiens à te remercier d’avoir accepté ma demande pour cette interview. J’espère que tu es prête car je ne sais pas faire court, te voilà prévenue ^^


Tout d’abord, pourrais-tu te présenter en quelques lignes pour les lecteurs/lectrices qui ne te connaissent pas encore ?

Je m’appelle Iman, j’ai bientôt 30 ans, chef de projet IT de profession, auteure par passion, éditrice également par passion. J’écris pour tous les âges et profils, même si j’ai une petite préférence pour tout ce qui est écriture de l’imaginaire : fantasy, science-fiction, fantastique…



Peux-tu nous présenter tes différents ouvrages ?

Bien sûr J

1/ D’abord, Cœur de flammes, qui est une série de type Fantasy sur 4 tomes, se déroulant dans un monde où les jumeaux n’ont pas le droit à la vie. Nous suivrons une héroïne jumelle, qui aurait dû mourir à la naissance et qui vit cachée jusqu’à ce qu’elle se retrouve malgré elle au cœur d’un conflit qui la dépasse… dès lors, protéger son identité ou sa non-identité deviendra très complexe… et la mèneront au cœur d’une aventure qui lui permettront peut-être de découvrir un secret crucial sur son monde.

La série se termine avec le 4e et dernier tome le 2 Mars 2018 prochain, et elle surfe sur énormément de thèmes, comme celui de l’injustice notamment, des relations familiales, et, bien sûr, du coût de la liberté.
Un hors-série, le tome 3.5, est également disponible pour tous les fans.

À noter aussi que la série sera rééditée d’ici fin 2018/début 2019, aux éditions ADA. Je conseille donc à ceux qui ont commencé la série de la terminer avant la réédition. ;)

2/ L’antichambre des souvenirs, qui est un roman de type Contemporain explorant le thème de la vie et de la mort.

On suit ici Dana, une jeune femme qui va se retrouver dans le coma et devra revivre cinq de ses souvenirs, à la suite de quoi une entité décidera si elle doit revenir parmi les hommes ou passer de l’autre côté… Évidemment, Dana apprendra certaines vérités en chemin…

3/ Abiola et la plante magique, qui est un roman jeunesse (6-10ans) illustré, se déroulant au Bénin, explorant plusieurs légendes locales, par exemple celle des gardiens de la nuit…

Il s’agit ici des aventures d’Abiola, romans qui peuvent se lire séparément et donc un 2e tome paraîtra en 2018 sous le nom « Abiola et la déesse des mers ».

4/ Voyageuse, enfin, est une série Fantastique qui nous permet de suivre Kanyin dans une course contre la montre au Bénin, mais également dans un monde des plus étranges inspiré de cultures asiatiques…
Un tome est paru à ce jour sur 3, mais je compte bien me dépêcher !

5/ Au-delà du miroir, est en cours de parution en 2018. Je n’en dis pas plus, excepté qu’il s’agit d’un roman dystopique, et qu’il a gagné un prix l’an dernier ^_^

6/ Un rêve en rouge est un album jeunesse en cours de parution en 2018… J

Plus d’ouvrages encore à venir, j’espère !

Pour plus d’informations sur mes ouvrages, n’hésite pas à découvrir les synopsis et bandes-annonces sur ma page Facebook (@imaneyitayoauteur) ou mon site ou encore ma page Amazon :


Comment te définirais-tu ?
Honnête, Dans les nuages, Décalée.

Quelles sont tes principales qualités et tes pires défauts ?
Ma principale qualité : l’honnêteté
Mon principal défaut : pessimiste


Maintenant que les présentations sont faites, rentrons dans le vif du sujet si tu veux bien.

Comme tu le sais, ton roman Voyageuse a été présélectionné pour le #PLIB2018.

Comment l’as-tu appris ? Et quelle a été ta première réaction ?
Un grand sourire : j’en ai été très contente !


Après avoir lu L’antichambre des souvenirs ainsi que Abiola et la plante magique, tu m’as permis de découvrir Voyageuse. Pour être tout à fait honnête avec toi, je ne m’attendais clairement pas à entrer dans un univers aussi complet et original. J’ai aussi découvert avec ce titre, la facilité que tu as à nous embarquer à des milliers de kilomètres. Je suis très curieuse donc j’aimerais quelques précisions.


Comment t’es venue cette histoire ? Est-ce que dès le début tu connaissais le fin mot de tout cela ou t’es-tu laissée entraîner par tes personnages ? Avais-tu prévu que ce serait une série ou tu le voyais plus comme un one-shot ? Qu’est-ce qui a motivé ton choix de mettre à l’honneur ces deux pays aux cultures bien différentes ? Mais surtout quand est-ce que l’on pourra découvrir la suite des aventures de Kanyin et Jun ? Car si je peux me le permettre, je t’ai trouvé un peu vache avec nous lors de cette conclusion.

1/ Comment t’es venue cette histoire ?

En réalité, la toute première idée que j’ai eue au sujet de Voyageuse m’est venue dès que j’ai terminé le premier jet de CŒUR DE FLAMMES, en 2012 donc. Je ne sais pas dire à l’époque comment cette idée m’est venue en particulier, mais un jour elle était juste là, même si elle était encore très vague.

Puis, prise par les publications de la série (on parle de 4 tomes de plus de 100.000 mots chacun quand même + un hors-série) et les menaces de mes lecteurs à ce sujet qui voulaient la suite (LOL), j’ai complètement oublié cet embryon d’idée que j’avais eu. Entre temps, j’ai écrit l’Antichambre, puis Abiola, sans repenser à Voyageuse, même si j’avais déjà écrit une page A4 sur le sujet, page restée dans mon ordinateur depuis (heureusement que je n’ai pas changé d’ordi entre-temps, quand j’y pense!).

Quoi qu’il en soit, dès que j’ai eu enfin terminé l’écriture du tome 4 de Cœur de flammes en Mars dernier, j’ai commencé à réfléchir à mes prochains projets en regardant ce que j’avais noté sur mon ordinateur. Étrangement, à cet instant, écrire Voyageuse ne me parla pas, et je commençai plutôt une autre histoire (projet en cours intitulé « Un plan (presque) parfait »). Puis, début Juin, je tombe sur l’annonce du concours des Plumes Francophones, qui a débuté depuis le 1er Mai. Sur le coup, j’étais dégoûtée, car je l’avais vu passer l’année précédente (mais j’étais trop prise par Cœur de flammes) en me disant que je participerais l’année suivante, mais j’avais tout bonnement oublié. Et le concours était commencé depuis un mois déjà, et je n’avais aucun texte sous la main.

Alors je me suis lancé un défi : écrire un roman et le publier au plus tard fin Juillet. J’avais un à deux mois devant moi et, à ce moment, le premier projet qui m’est venu en tête, c’était Voyageuse, et non le texte que j’avais déjà débuté (Un plan presque parfait). Ça m’a juste semblé évident. Je dois toutefois avouer que j’étais persuadée de ne jamais arriver. Écrire 60000 mots en un mois, soit, mais écrire 60000 mots et les corriger dans le même délai ? Je n’y croyais pas. Mais j’aime me prouver que j’ai tort, alors je me suis lancée. Je n’aurais jamais pensé réussir, pour le 12 Juillet de surcroît J
Voilà, en beaucoup de mots, l’histoire de la naissance de Voyageuse J.

Quant au reste des points, au vu des circonstances de l’écriture de ce texte, c’est beaucoup moins structuré :

2/ Est-ce que dès le début tu connaissais le fin mot de tout cela ou t’es-tu laissée entraîner par tes personnages ?

-       Je me suis laissée complètement entraîner par les personnages, donc non je ne savais pas du tout où j’allais au départ. Toutefois, dès la moitié de l’ouvrage, tout était désormais clair dans ma tête.

3/ Avais tu prévue que ce serait une série ou tu le voyais plus comme un one-shot ?

-       La première fois que j’ai eu cette idée, j’imaginais un one-shot, sincèrement, et quand j’ai commencé à l’écrire aussi. Mais dès la moitié, je savais que ce serait impossible. J’avais trop de choses à dire, à expliquer, à raconter, et un seul tome serait insuffisant. Alors je me suis résolu à commencer une nouvelle série (ce que je voulais éviter, au départ!).

4/ Qu’est-ce qui a motivé ton choix de mettre à l’honneur ces deux pays aux cultures bien différentes ?

-       D’abord parce que je ne l’ai jamais lu ailleurs, ensuite parce que ces deux cultures, eh bien je les porte dans mon cœur. Je suis une personne aux multiples cultures et origines, et c’est souvent perçu comme négatif – j’entends souvent dire des gens comme moi qu’ils sont déracinés. Or je trouve cette mixité riche et belle. Alors, j’ai voulu raconter une histoire qui me ressemble, qui ressemble au melting pot qu’est devenu le monde : car nous avons plus de choses en commun que de choses qui nous différencient.

5/ Mais surtout quand est-ce que l’on pourra découvrir la suite des aventures de Kanyin et Jun ? Car si je peux me le permettre, je t’ai trouvé un peu vache avec nous lors de cette conclusion

-       Ha ha, désolée ! J’ai pourtant essayé de faire une fin qui ne serait pas un cliffhanger, après les retours sur le cliffhanger du tome 1 de Cœur de flammes ^_^ Alors vu que le tome 2 et le tome 3 de Voyageuse ne seront pas beaucoup plus épais que le tome 1, ça ne devrait pas être trop long… un peu de patience ! Je fais de mon mieux, promis !


Si j’ai bien tout suivi (et là, j’espère ne pas me tromper) tu en es à ton onzième texte publié. N’hésite pas à me corriger si nécessaire. On peut dire que tu es une auteure productive. Fantasy, Fantastique, Contemporain, Nouvelles, Jeunesse, visiblement rien ne t’arrête et ce, pour notre plus grand plaisir.

Alors pour être précise, je suis à 8 textes publiés (je compte l’antichambre comme un livre et non deux, et je ne compte pas les nouvelles et les traductions), toutefois je serai à 11 textes publiés à la fin 2018 car j’ai trois nouveautés signées, écrites, et en cours d’édition pour cette année.


Comment t’es venu le goût de l’écriture ? As-tu toujours voulu être publiée ou pas du tout ?
Par hasard : j’avais commencé à écrire ma première histoire depuis très jeune (11 ans, je pense), et je l’ai écrit par petits bouts pendant des années, mais je n’avais encore jamais songé à la « finir » pour de vrai. C’était juste un truc que je faisais en gros, sans réel but. Puis, un jour, ça a donné « Cœur de flammes », mon premier roman. Ensuite, je n’ai plus su m’arrêter.
Et non, je n’ai pas toujours voulu être publiée, ça s’est aussi un peu fait par la force des choses. J’ai d’ailleurs été auto-éditée pendant longtemps.

Quel est le livre qui a été le plus facile à écrire ? Et le plus difficile ? Peux-tu nous dire pour quelles raisons ?
Le plus facile à écrire ?
Je dirais « Voyageuse ». Autant ce roman a mis du temps à se « former » dans mon esprit, autant du moment où je me suis sentie prête à l’écrire, tout a coulé très naturellement. Le fait d’avoir l’expérience de la série Cœur de flammes, ainsi que l’Antichambre des Souvenirs a dû beaucoup aider aussi ^_^
Le plus difficile ?
Sans aucun doute le tome 2 de Cœur de flammes ! Écrire un premier roman est difficile, mais écrire un 2e, et la suite d’une série de surcroît est encore plus dur ! D’autant qu’à l’époque où le tome 1 de Cœur de flammes est né, je n’avais aucune intention de le publier, mais alors aucune ! Ce sont mes proches qui m’ont harcelée pour avoir la suite, alors il a fallu se mettre au travail… LOL. Du coup, ça m’a donné un travail de structure énorme, que je n’avais pas du tout anticipé au départ, mais qui a finalement donné quelque chose dont je suis très fière J.

Quel est le genre dans lequel tu t’épanouis le plus ? Au contraire, y a-t-il un genre littéraire dans lequel tu aimerais te lancer mais qui t’effraie encore trop pour sauter le pas ?
Le genre littéraire qui m’épanouit le plus ?
Je dirais tous les genres de l’imaginaire J (Science-Fiction Fantasy Fantastique). Toutefois, j’aime explorer les genres J.
Le genre littéraire qui m’effraie par contre, il y’en a bien un : le thriller ou le policier.
J’ai toujours eu du mal avec ces deux genres, aussi je pense que le jour où je voudrais m’y lancer, cela me demandera une énorme préparation mentale et beaucoup beaucoup beaucoup de lectures !

Qu’est-ce qui te plaît le plus et le moins dans chaque genre auquel tu t’es essayée ?
Je tiens à préciser que les réponses suivantes ne constituent que mon avis sur la question J
Pour les genres de l’imaginaire, rien ne me bloque. J’adore ces genres car on peut à peu près tout construire, bâtir, redéfinir, etc. On crée un nouveau regard, et j’adore ça. Je n’arrive pas à trouver de points négatifs à ce genre, à part qu’il est aisé de se laisser emporter par les stéréotypes du genre. Il faut se forcer à sortir du carcan.
Dans le Contemporain, eh bien, on est plus dans l’émotion, et j’aime ça, mais cela peut manquer de « punch ».
Dans la Romance, la difficulté est de se focaliser dessus. J’ai besoin d’action et de suspens, et parfois ça peut être trop lent.
Dans le Thriller ou le Policier, le souci pour moi est que les trames sont souvent très prévisibles, et les personnages stéréotypés (et un peu toujours les mêmes).
J’espère avoir bien répondu à la question J

Où puises-tu tes inspirations ?
Tous ceux que je rencontre !
Quand je vois quelqu’un, la première chose que je fais est d’imaginer sa journée. Je sais, c’est bizarre, mais les gens m’inspirent, même si je ne les connais pas, même s’ils ne disent rien.

As-tu des rituels d’écriture ?
Une tisane, un chocolat, de la musique, et c’est parti !

Quel est le roman dont les avis te faisaient le plus peur au moment de sa parution ?
« Peur », dans quel sens ? J’avoue ne pas bien comprendre la question.

En ce moment, travailles-tu sur d’autres projets ? Si oui, peux-tu déjà nous en dire quelques mots ?
Comme je le disais plus haut, je travaille sur 3 parutions en 2018 (déjà écrits, en cours de correction), ainsi que sur deux romans (à écrire).
-       Abiola et la déesse des mers : Jeunesse (2018)
-       Au-delà du miroir : Dystopie (2018)
-       Un rêve en rouge : Jeunesse (2018)
Quant aux romans en cours d’écriture, nous avons :
-       Voyageuse, tome 2 (Fantastique)
-       Un plan presque parfait (Romance)

Quel(s) conseil(s) pourrais-tu donner à quelqu’un qui aimerait s’essayer à l’écriture ?
Mon premier conseil est toujours le même : il FAUT LIRE !
Et ensuite, il faut écrire, s’inspirer de tout et n’importe quoi, sans réel but précis, mais pratiquer l’exercice d’écrire.

Dans chacun de tes livres (en tout cas pour ceux que j’ai déjà lus), tes personnages en bavent sérieusement et nous lecteurs, on subit avec. Pourquoi es-tu aussi sadique ?
LOL ! Je ne me savais pas sadique ! Non, sérieusement, je ne sais pas, sans doute parce que j’aime véhiculer l’idée que la vie n’est jamais simple, que c’est normal, mais que si on y regarde bien, on trouve tout de même de belles choses malgré tout... Et puis, l’expérience et les épreuves nous font grandir et nous rendent meilleurs, du moins j’aime à le croire !

Je sais également que tu es une lectrice donc j’aurais des questions à te poser sur ce thème.


Quel genre(s) de roman préfères-tu ?
Tous les genres de l’imaginaire J SFFF
Quelle lectrice es-tu ?

Grosse lectrice (150-200 livres lus par an), et impatiente. J’ai besoin de suspens, de rythme, de tension !

Qu’aimes-tu et que détestes-tu retrouver dans un livre ?
Je n’aime pas les personnages prétentieux ou égoïstes, et j’attache une certaine importance aux personnages féminins pas trop stéréotypés (et la place de la femme dans l’histoire en général). Je déteste les mecs machos dans les livres, ça me donne envie de les étriper, et je déteste tout autant les personnages féminins qui bavent sur ce type de mecs (ou qui ne respectent pas les mecs « sympas »), LOL. Et j’aime que les personnages évoluent, peu importe leur point de départ.

En moyenne et sur l’année, combien de livres lis-tu ?
Entre 150 et 200 livres. Toutefois, j’ai de moins en moins de temps pour lire, du coup je lis de plus en plus en audio.

Quel est le livre/Quels sont les livres qui t’ont le plus marqué en tant que lectrice ? Et pourquoi ?
« Les rois maudits » de Maurice Druon m’a beaucoup marquée, mais je ne sais pas trop pourquoi : j’ai juste adoré le style et l’histoire.
« Le siècle » de Ken Follett m’a transformée à cause de la façon dont il aborde plusieurs thèmes d’histoire.
« Le petit lord fontleroy » (j’ai oublié le nom de l’auteur) m’a fait découvrir la littérature à sept ans environ.
« Entre chiens et loups » de Malorie Blackman m’a interpelée à cause du thème employé et de la façon dont il a été abordé.
Je vais m’arrêter là, car je pourrais continuer toute la journée !

Que peut-on te souhaiter pour la suite ?
Une santé de fer, et beaucoup de belles rencontres entre mes personnages et mes lecteurs ! J Merci ! ^_^


Bon maintenant on va passer à la partie plus libre et aux questions étranges. Je ne te cache pas que j’adore particulièrement découvrir ce que vous, auteur(e) s, avaient à nous révéler. Mouahahahah…


Là tout de suite, de quoi as-tu envie ?
Du chocolat noir ?

As-tu des manies bizarres et inavouables ?
Je fais des grimaces sans m’en rendre compte. TOUT LE TEMPS. Et j’ai tendance à m’approprier (et répéter) toutes les expressions et manies des autres, je ne sais même pas pourquoi… et ce n’est même pas drôle L  Lol !

Es-tu une personne gourmande ? Si oui, quels sont tes péchés mignons ?
Gourmande, ah ça oui !
Mes péchés mignons : le chocolat noir, évidemment, le chocolat chaud, les chips de banane qui viennent de chez moi (celles qu’on retrouve à l’étranger, c’est pas les mêmes !), les gaufres (miam !), les bonbons (les vrais), le fromage de chèvre, etc.
Bon, la liste est longue alors… on va s’arrêter là !

Où et comment te vois-tu dans 10 ans ?
J’aimerais beaucoup continuer à écrire, et j’espère beaucoup beaucoup en vivre un jour… Le rêve !

Quel est le trait de caractère que tu aimes le plus chez un personnage et celui que tu détestes au plus haut point ? Même question pour l’être humain ?
Ce que j’aime le plus : la fiabilité et l’honnêteté. J’aime les personnages auxquels on peut faire confiance (dans les livres comme dans la vraie vie).
Ce que je déteste le plus : l’arrogance.

Quelle est la plus grosse bêtise que tu aies pu faire étant enfant ?
Franchement, j’étais l’enfant obéissante par excellence. Les bêtises n’étaient donc pas vraiment mon truc…
Toutefois, soucieuse de trouver quelque chose, j’ai réuni mes frères et sœurs et on a fini par trouver quelque chose ! (en espérant que ça compte…)
Alors que je jouais à Zorro à 8 ans (avec la cape et tout), je sautais de la terrasse de la maison familiale (au Bénin) jusqu’à la paillote du jardin (distance moyenne de 3 mètres, je crois), et je me sentais super forte. Jusqu’à ce que ma sœur de 3 ans demande à ce que je saute en la portant sur le dos. Je savais que c’était con, mais je l’ai portée et j’ai sauté. Je me suis loupée, et me suis heurtée de plein fouet à la marche de la paillote. Mon pied s’est ouvert presque complètement, lol, j’en ai toujours la cicatrice. Je n’ai plus joué à Zorro dans le jardin, crois-moi !

Quelle est la plus grande folie que tu aies commise une fois à l’âge adulte ?
Prendre un billet pour la Chine sur un coup de tête (et une jolie promotion, il faut le dire), et partir 10 jours plus tard alors que j’étais en pleine rééducation de mon genou, et donc à peine capable de marcher !
Ça, ou être partie à Pékin en plein hiver avec une veste, sans gants et avec des chaussettes d’été et des ballerines… les mains dans les poches, quoi. Je n’avais pas du tout réalisé que la ville était au nord et donc… très froide ! J’ai bien failli crever sur la muraille de Chine : il faisait moins 32 degrés… Je me suis d’ailleurs chopé une belle engelure après qu’une fille m’ait accidentellement mouillée, et il m’a fallu plusieurs jours pour m’en remettre. J’ai toujours la cicatrice de la brûlure de l’eau sur ma peau J

Aimes-tu les animaux ? Si oui, en possèdes-tu ?
Oui, j’aime bien les animaux, je les ai toujours aimés. Et non je n’en possède pas J Car je n’aime pas l’idée d’en avoir dans un petit appartement, peut-être lorsque j’aurais une maison…

As-tu d’autres passions dans la vie que l’écriture ? Si oui, lesquelles ?
Voyager ^_^ Manger !

Quelle est ta couleur préférée ?
Rouge, jaune, orange, etc. LOL J’aime presque toutes les couleurs !

Celle que tu n’aimes pas du tout ?
Aucune !

Ton parfum de glace préféré ?
Mangue !

Tes bonbons préférés ? Ton chocolat préféré ?
Chocolat noir, et tous les anciens bonbons types bonbons au miel, à la menthe, etc. surtout pas les haribos et autres trucs dans le genre !

Ta saison préférée ?
Le printemps !

Ton chanteur ou chanteuse préféré(e) ?
Avril Lavigne (Canada), Liang Jing Ru (Malaysie)

Ton acteur ou actrice préféré(e) ?
Leonardo Dicaprio, Viola Davis, Denzel Washington J
Pour ne citer que ceux-là…

Es-tu plutôt boisson chaude ou froide ?
Boissons chaudes J

Café, thé ou chocolat ?
Thé + chocolat J

Sucré ou salé ?
Les deux !

Bougies, encens ou rien du tout ?
Rien du tout J

Plutôt toujours bien habillée, maquillée et coiffée ou naturelle et habits confortables ?
Naturelle, et habits confortables J Toujours !


Je te remercie infiniment de m’avoir accordé cette interview et te laisse la conclure avec le mot de la fin !


Merci de m’avoir lu, et rendez-vous le 02/03/2018 pour la sortie du tome 4 de CŒUR DE FLAMMES, et n’hésitez pas à me suivre pour avoir toutes les informations en cours sur la suite de VOYAGEUSE ! ^_^

Après ton petit mot de conclusion, j’ajouterais les visuels, les résumés et les informations importantes sur chacun de tes titres ainsi que les différents endroits où l’on peut te retrouver.


Vous pouvez trouver tous mes romans partout en ligne en numérique, mais également en papier, en commande chez tous les libraires de France (physique comme en ligne).
Vous pouvez aussi les commander sur ma boutique en ligne pour une dédicace, mais attention elle n’est pas ouverte toute l’année !

Voici tous mes ouvrages parus :
-          Cœur de flammes, tome 1
-          Cœur de flammes, tome 2
-          Cœur de flammes, tome 3
-          Cœur de flammes, tome 3.5
-          Cœur de flammes, tome 4
-          Voyageuse, tome 1
-          Abiola et la plante magique
-          L’antichambre des souvenirs
-          La danse des tatouges (uniquement numérique)
-          L’appel du destin (uniquement numérique)
Vous pouvez aussi tous les retrouver ici, pour plus d’informations : http://www.imaneyitayo.com/fr/ouvrages/

Bisous J



Et pour conclure en beauté, voici les visuels de ses livres :


Cœur de Flammes :




L'antichambre des souvenirs :




Ses deux nouvelles tout juste parues :



Le premier tome de sa série jeunesse :



Le recueil de nouvelles auquel elle a participé :





Et pour finir, le titre présélectionné dans le cadre du #PLIB2018 :










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire