mercredi 29 novembre 2017

Galatéa, tome 1 : Évanescence de Monia Sommer



Éditeur : Anyway
Parution : 23 mai 2017
Pages : 414
Prix : 18€90 (papier) - 6€99 (ebook)

Synopsis :

Je m'appelle Galatéa, princesse guerrière vivant sur une planète de glace et d'hiver éternel.
Entourée de mes trois amies et protectrices, j'apprends à maîtriser mes pouvoirs, ainsi que le Kieli, la langue de la Magie.

Lorsqu'une guerre éclate, menée par une ennemie puissante à la tête d'une redoutable armée d'Enchantombres dotés de pouvoirs défiants toute logique, et que je me retrouve, bien malgré moi, au coeur de ce conflit, je comprend que ma vie est sur le point de changer, irrémédiablement.
Selon une ancienne prophétie, une seule personne pourra changer le cours des choses et décider de l'avenir de tous les mondes. Eh bien... il fallait que ça tombe sur moi! Pour quelqu'un qui passe son temps à fuir ses responsabilités, ce n'est pas gagné.
Le Destin nous joue parfois de vilains tours!

Mon avis :

Ce livre me fait envie depuis sa toute première parution, mais j'ai sans cesse repousser son achat (comme beaucoup d'autres) par manque de budget pour acheter tous les romans que contiennent ma wish list. Quand la maison d'édition a proposé ce roman, j'ai tenté ma chance sans y croire et me voila en train de vous rédiger mon avis. Et quel avis! Je m'excuse d'avance car il risque d'être assez long.

Dans ce roman, nous suivons Galatéa et ses amies, mais également sa mère, la Reine. Les guerrières sont âgées entre 16 et 18 ans. Elles doivent apprendre à maîtriser leurs pouvoirs et la langue magique servant à activer les sorts. On n'est jamais trop prudents et si une guerre venait à être déclarée, il faudrait qu'elles soient au maximum de leurs capacités. Nos héroïnes étaient alors loin de se douter que leur si jolie et froide planète risquée d'être réduite à néant d'ici peu, tout comme l'univers entier, tel qu'elles le connaissent.

Galatéa est une adolescente de 16 ans assez rêveuse et peu préoccupée par ses fonctions de guerrière de glace. Elle n'a jamais eu vent de conflits depuis sa naissance et pense peu probable qu'un jour éclate une guerre. Elle néglige sans cesse ses fonctions de Princesse ainsi que celle de Protectrice du royaume qui va avec. Mademoiselle Galatéa n'est pas très ponctuelle, elle aime prendre son temps, rêvasser et se laisser distraire par un jeune homme tout à fait charmant. Elle aime aussi passer beaucoup de temps avec ses amies à discuter. Et n'hésites pas à rechigner face aux entraînements même si elle finit toujours pas s'y plier. Elle est de nature plutôt bavarde, joyeuse, maladroite, intelligente et pragmatique. Elle vit seule avec sa mère et regrette que celle-ci soit de plus en plus distante avec elle et lui fasse finalement plus de reproches que de compliments. Elle aimerait retrouver une certaine complicité avec cette dernière. Et surtout, elle ignore être au cœur d'une prophétie qui risquerait bien de changer sa vision du monde à tout jamais, mais également changer sa personnalité.
J'ai apprécié suivre Galatéa qui ne se comporte pas forcément toujours comme sa grandeur l'exige. C'est ce qui la rend attachante et intéressante.

Viens ensuite Larissa, une de ses protectrices et amies. Elle n'a pas eu une existence facile malgré son très jeune âge et manque cruellement de confiance en elle. Pourtant, Larissa a un énorme potentiel qui ne demande qu'à s'exprimer et être maîtriser. Son pouvoir est de manipuler le métal, qui peut s'avérer être une arme redoutable. C'est la plus discrète du quatuor, la plus en proie au doute, la plus réservée et elle est effrayée par le fait d'être impuissante à aider ses amis le jour où les événements exigeront qu'elle se donne à son maximum. Néanmoins, il est bien connu que l'être humain est capable de tout quand ses proches sont en danger, en bien ou en mal... L'adrénaline combiné à des pouvoirs insoupçonnés est capable de bien des ravages.
Larissa est le personnage qui m'a le plus touchée aussi bien par ses forces que ses faiblesses, par ses peurs et sa détermination, par son courage, son vécu ou encore son instinct.

Chaque personnage a ce petit quelque chose qui fait que nous ne sommes pas insensible, que ce soit en positif ou négatif, mais j'ai une petite préférence pour Larissa, qui j'en suis certaine, n'a pas fini de me surprendre.

Le dernier personnage dont j'ai envie de vous parler est Galathée, la Reine et mère de notre héroïne principale. Même si bien d'autres mériteraient d'être invoqués.
Galathée élève seule sa fille depuis sa naissance et doit gouverner tout un royaume, une planète, seule. Rien n'est simple pour elle, mais elle se donne toujours à fond pour son peuple, sa fille et ses protectrices. Si elle est exigeante et parfois intransigeante avec Galatéa, ce n'est pas par manque d'amour ou de compassion à son égard, bien au contraire. Elle a perdu ses parents très jeune, puis son mari, et se refuse de perdre la seule personne encore importante dans son existence de femme. Si elle pousse Galatéa à se surpasser c'est pour être certaine que le jour venu, elle sera capable de faire les bons choix et de devenir la femme qu'elle prédestinée à devenir. Car si tout le monde ignore la prophétie qui pèse sur sa famille, Galathée, elle, sait très bien de quoi il retourne.
C'est une reine loyale, courageuse, téméraire et plus déterminée que jamais à faire de sa planète, un royaume où les gens ne manqueront de rien. C'est une reine exemplaire. En tant que mère et femme, elle est aimante même si elle ne le montre pas toujours de la façon la plus traditionnelle, attentive concernant sa fille et ses amies, mais encore une fois d'une façon bien à elle. Elle reste éloignée tout en prenant part à ce qui se déroule de son poste d'observation. Si elle n'a pas plus de pouvoir, elle a bien d'autres capacités à exploiter. Au début j'avoue que j'ai eu du mal à la cerner, puis plus on avance dans l'histoire et plus on la découvre à travers son passé et son présent.
J'ai adoré que pour une fois, les adultes est un rôle à part entière. Souvent quand on suit de jeunes héros/héroïnes, les parents sont absents les 3/4 du récit et c'est dommage. Grand nombre d'entre eux seraient sans doute intéressants à découvrir et j'aimerais avoir plus souvent leur point de vue sur les différentes situations. Galathée apporte un énorme plus au récit, de par son rôle dans le royaume, son rôle en tant que mère, mais aussi de par son vécu et ce qu'elle peut apporter à tous.

Monia Sommer a une plume fluide et envoûtante. Dès le début du récit, j'ai été captivé par l'univers totalement incroyable et merveilleux qu'elle a su créer. Cet univers est riche et complet sans être complexe à comprendre. Quand j'ai commencé à découvrir l'univers je me suis dit que j'allais très vite être perdue et en fait, pas du tout. L'auteure a su doser son récit à la perfection. Il n'y a pas de lenteurs ou de descriptions à n'en plus finir, mais pour autant le lecteur a le temps de prendre conscience de cet univers hors du commun. De plus, la manière dont sont faites les descriptions est très visuelle et j'ai pris un immense plaisir à voir dérouler sous mes yeux tous ces paysages extraordinaires. Tout est original ici, que ce soit les différentes planètes, les méchants, la façon dont s'écoule les jours, les mois ou les années et qui différent d'une planète à une autre, le climat qui règne sur chacune d'elle, les particularités qu'elles renferment, les pouvoirs de nos guerrières et la façon dont elles les ont ou sont liées entre elles, la façon de voyager, les caractéristiques physiques de chacun des personnages, ou encore leurs noms qui sont majestueux et correspondent à quelque chose que je vous laisserais découvrir par vous-même. Il y a de quoi faire et nous n'avons pas le temps de nous ennuyer une seule seconde. Monia Sommer rythme son récit à l'aide de rebondissements, de scènes d'actions ou encore de questionnements pour le lecteur ou de révélation sur les personnages qui sont disséminés tout au long de ces 414 pages. Rien n'est précipité ou arrive comme un cheveu sur la soupe. Si nos héroïnes ont parfois du mal avec leurs pouvoirs respectifs, l'auteure, elle, maîtrise son histoire à la perfection. Honnêtement, je suis totalement sous le charme de ce premier tome. Et ce n'est pas chose aisée que de me faire apprécier la fantasy. 
On retrouve également un brin de romance, mais soyons clair, celle-ci est loin de prendre le pas sur quoi que ce soit. Elle est là, mais n'apparaît que très brièvement, ce qui nous permet d'apprécier pleinement cette aventure et de se concentrer sur les personnages et le monde dans lequel ils évoluent.
Le maître qui domine est un être vil, machiavélique, manipulateur et dominateur. Il a une certaine emprise sur les autres qui donne envie de se révolter. Et c'est à cause de lui que vont arriver toutes les terribles péripéties vécues par nos héros. Mais qui est-il? J'ai ma petite théorie là-dessus mais je ne suis sure de rien.

En résumé, un univers complet, intéressant et captivant. Une plume fluide et envoûtante qui nous fera découvrir des lieux époustouflants. Un récit bien mené et surtout bien rythmé, ce qui fait souvent défaut aux premiers tomes dits "d'introduction". Des personnages attachants ou détestables, de la magie, une prophétie, un soupçon de romance, de l'action, des rebondissements, quelques petits passages pour reprendre son souffle et des révélations disséminés au compte goutte. Ce qui a pour don de susciter beaucoup de questionnement et de faire fonctionner les méninges de son lecteur à plein régime. Une lecture parfaite pour s'évader et découvrir de nouvelles contrées. Je suis tout simplement enchantée par ma lecture.




Extraits :

"Bon, je crois que je vous ai dit tout ce que vous aviez à savoir. Une dernière chose : gardez bien ceci à l'esprit : Galatéa, tu maîtrises la Glace et bien plus encore grâce à ta hâche, Despina, le Feu, mais aussi la Terre, Naiad, l'Air et tout ce qui s'y rapporte, et Larissa, le Métal sous toutes ses formes. Ce sont là les seuls indices que je peux vous donner sur vos pouvoirs. Je vais devoir vous laisser maintenant, j'ai pas mal de choses à faire encore pour la réunion ce soir... N'oublie pas que nous t'y attendrons, Galatéa."

"Je passai d'abord par les cuisines afin de demander à ce qu'on m'apporte un repas pour mes amies et moi-même à midi au dôme. Une fois dehors, je ne pus m'empêcher de m'arrêter un instant en haut des marches du palais, émerveillée par la beauté du paysage : il avait neigé cette nuit-là et les rayons du soleil faisaient scintiller le manteau blanc comme des milliers de diamants. Ajouté à ce décor, la palais ressemblait à un énorme cristal de glace, brillant de mille feux. Je me sentis tout à coup incroyablement fière d'appartenir à cet endroit et une chose était sûre : j'allais tout faire pour le sauver!"

"Le reste de la journée passe très vite. Nous travaillâmes sans relâche, ne nous accordant qu'un court instant de répit pour prendre notre repas de midi. Chaque jour qui suivit se passa de la même manière, jusqu'au moment tant attendu du prochain entraînement.
Cependant, nous étions toutes inquiètes à l'idée d'affronter une nouvelle fois les colosses car, malgré les nouvelles combinaisons d'attaques, aucune de nous n'avait trouvé son nouveau pouvoir."



mardi 28 novembre 2017

Top Ten Tuesday du 28 novembre 2017

Source de l’image : http://frogzine.weebly.com

Ce rendez-vous initialement créer par The Broke and the bookish fut repris en français par Frogzine.

Thème de la semaine : Les 10 livres que vous avez dévoré le temps de le dire (rapidement).

Je vais tenter de vous présenter des romans dont je n'ai pas trop parler sur le blog, ce qui n'est pas simple.




Et vous, quel est votre Top 10 cette semaine?

lundi 27 novembre 2017

C'est lundi, que lisez-vous? (80) du 27 novembre 2017



Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspiré de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a world of Books. Il est actuellement repris chaque semaine par Galleane.
Comme chaque semaine on répond à 3 petites questions :

1/ Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2/ Que suis-je en train de lire ?
3/ Que vais-je lire ensuite ?

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée?


2/ Que suis-je en train de lire?

Je n'ai commencé aucun roman pour le moment.

3/ Que vais-je lire ensuite?


Pour une fois, je compte les lire dans cet ordre précis.

Vu mon bilan déplorable la semaine passée, je compte bien mettre les bouchées double cette semaine car je suis en manque de lecture.

Quand je parle de bilan déplorable je parle bien entendu que de moi et par rapport à ce que je lis habituellement. Je suis une grande lectrice et mon rythme est assez important donc forcément en ne lisant qu'un recueil de nouvelles, j'ai cette sensation de manque. Moi, dépendante de la lecture? Oui, totalement et j'assume 😊.


Et vous, quel est votre bilan?






In my mailbox (47) du 26 novembre 2017

 
 Lien image : https://unsplash.com/collections/280175/mailboxes


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.


Cette semaine, 6 nouveaux titres ont rejoint ma P.A.L.

On commence avec 3 réceptions de gains concours :


- Les Gardians, tome 1 reçu ce mois-ci alors qu'il a été gagné en décembre 2016...  Je tiens à remercier la blogueuse grâce à qui je l'ai remporté : Eliot et des livres. Par contre, non seulement on s'est battu avec la Maison d'édition pour qu'il me soit envoyé, mais en plus ils m'ont envoyé un livre dans une enveloppe )qui n'a subi aucun dommage)mais le livre, lui était défoncé de tous les côtés.

- Epsilon, tome 1 pour lequel je remercie Phebusa ainsi que les éditions Michel Quintin.

- Félicity Atcock, tome 6 pour lequel je remercie Stella's Books.


On poursuis avec 2 réceptions numériques :


- Un serment d'Automne pour lequel je remercie les éditions Anyway et qui annonce également un partenariat avec cette maison d'édition qui me fait envie depuis un bon moment.

- Le jour et la nuit, tome 1 que j'ai acheté lors d'une promotion sur le site des éditions Sharon Kena. Encore un roman que j'ai envie de découvrir depuis un moment.

Et on termine avec un achat d'occasion :


Voila un titre qui me faisait envie depuis qu'on voit le visuel et le résumé passé sur les réseaux sociaux. Il est enfin en ma possession donc il n'y à plus qu'à...


Et vous, quels sont les titres qui ont rejoint votre PAL?



vendredi 24 novembre 2017

Un Noël pas comme les autres - Collectif 5 auteurs



Éditeur : Plumes Solidaires
Parution :  1er décembre 2017
Pages : 192
Prix : 10€90 (papier) - 4€99 (ebook)

Synopsis :

Noël : la période des cadeaux, des contes, des réunions de famille, des découvertes, des rencontres et des surprises.

Laissez vous emporter par cinq histoires, différentes et similaires à la fois, tantôt tristes tantôt joyeuses, tantôt mouvementée tantôt calmes, mais toujours belles et empreintes d'une touche de magie.

À travers ce recueil, préparez vous à arrêtez le temps et à vivre un Noël riche, un Noël définitivement pas comme les autres...

Mon avis :

Je ne suis pas fan du format nouvelle généralement, mais étant donné qu'on y parlait d'histoires se déroulant à Noël, j'ai été tentée de découvrir quand même ce recueil.
Ici nous attendent 5 histoires bien différentes les unes des autres et j'ai pris plaisir à toutes les découvrir même si j'ai eu quelques préférences.

Enchanteresse de A.J Lanolli :

Dans cette première histoire, on suit une jeune fille qui a plutôt bien réussi sa vie professionnelle mais qui ne s'entend pas forcément bien avec ses parents. Alors qu'elle se rend chez eux pour fêter le réveillon, deux rencontres inattendues lui tombe sur le coin du nez.
On y parle de magie, d'animaux, de la famille, de rencontres et du fait de devoir affronter ses peurs pour avancer. 
Pour moi ce fut sans doute la nouvelle la plus attendrissante et mignonne. Aucun événement grave ne se produit et on commence donc tout en douceur.

Coupure de courant de Pascale Quiviger :

Ici on suit une héroïne citadine qui, depuis maintenant 3 ans passe ses réveillons de Noël chez son cousin. Ce dernier est marié et a des enfants. Tous les ans, chacun a son petit rituel qui consiste à passer plus de temps occupé par la technologie de nos jours qu'à communiquer et savourer les fêtes tous ensemble. Mais une subite panne de courant les obligera à passer un réveillon de Noël pas comme les autres.
On y parle famille, réveillon de Noël, cadeaux, technologies, rapprochement, petites attentions, amour, communication, mais aussi du fait de prendre soin de son prochain.
Dans un monde où la technologie prend de plus en plus de place et où nous passons le plus clair de notre temps connecté aux autres en oubliant le contact réel, cette histoire nous ouvre les yeux et nous fait voir les choses avec un regard nouveau.

Un présent plus que parfait de Marie H.Marathée :

On suit un jeune garçon qui est en colère contre ses parents qui ont pris la décision de quitter la grande ville pour partir vivre dans un coin paumé en Aveyron. Et comme si ça ne suffisait pas, il n'y a aucun réseau téléphonique ni de connexion internet. Il refuse de passer le réveillon avec eux et s'isole dans sa chambre. Au milieu de la nuit, il se réveille émerveillé par la beauté du paysage enseveli sous la neige et remarque une personne qui observe sa maison. Il décide de sortir et de comprendre ce que l'individu lui veut.
On nous parle famille, racines, passé, Histoire, colère, nouveau départ, différences, espoir, compréhension, compassion et épreuves de la vie. C'est l'histoire qui m'a le plu émue alors que pourtant, au départ, je ne supportais pas le comportement exécrable du gamin.

L'odeur de mimosa de Marguerite Gauthier :

Notre héroïne a perdu sa grand-mère, son repère à l'approche de Noël. Cette année, elle ressent le besoin de s'isoler de sa nombreuse famille et de se retrouver. Elle décide donc de partir avec son mari et leur bébé dans la maison de sa grand-mère en Bretagne. Ce qu'elle ignorait c'est qu'elle ferait une découverte importante sur sa grand-mère et qui la concerne également.
L'auteure nous parle de voyage dans le temps à travers une correspondance, de deuil, du besoin vital de s'isoler et changer d'air, d'histoires de famille, d'amour de jeunesse, d'odeur de mimosa et de chat.
Encore une histoire touchante de par son sujet et les réflexions auxquelles elle conduit. J'ai aimé la présence du chat qui est là pour une bonne raison que je vous laisserez découvrir par vous-même.

Retour aux sources de Iman Eyitayo :

On suit ici un jeune homme qui espère découvrir ses origines en allant au pays de ces ancêtres : le Bénin. Il se fera accompagné d'un guide et marchera sur les traces de ses aïeuls pour tenter d'en apprendre davantage et espérant découvrir ainsi si il y a des membres de sa famille sur place. Mais la quête de savoir ne l'emmènera pas exactement où il l'avait espérer.
Iman Eyitayo nous offre une histoire centrée sur la recherche de ses origines, sur une quête initiatique, en Afrique, sur l'Histoire, les monuments, les choix auxquels nous sommes confrontés, les mystères et sur l'antichambre.
Je dois dire que j'ai aimé les clins d’œil qui font référence à ses autres romans. Nous avons le Bénin comme dans Abiola et la plante magique et cette fameuse antichambre que l'on découvre en partie dans L'antichambre des souvenirs. J'ai bien aimé cette histoire qui fait écho à un roman lu il y a très peu de temps : Marche à l'étoile de Hélène Montardre. 

En résumé, 5 belles histoires qui se passent toutes le soir du réveillon de Noël et qui nous permettront de relativiser et de profiter pleinement de la chance que nous avons. 5 histoires qui permettent de se rendre compte de l'importance de passer du temps avec les êtres aimés et de s'intéresser à eux. 5 histoires différentes mais qui ont toutes un petit quelque chose qui nous fera rêver.
5 plumes dont 4 que je découvre pour mon plus grand bonheur.



Extraits :

"Le temps passe, file, court et ne s'arrête jamais. Il mène sa vie et nous ignore, il ne nous attend pas. Et, pendant ce temps, que faisons-nous? Nous lui courons après. Mais pas tout de suite, non. Toujours trop tard. Nous nous employons à le perdre, à le laisser couler entre nos doigts comme l'eau de la rivière que jamais on n'attrape. On traîne, on renâcle, on discute, on n'agit pas. Puis, un jour, la rivière devient plus puissante, le courant nous entraîne, vers la fin. Et là, tard, mais heureusement jamais trop, on s'emploie à remonter le courant."

"Une horde d'animaux apparaît devant moi. Suffoquant, je les regarde s'approcher, me renifler. Je sens quelque chose atterrir sur mon épaule gauche. Je lorgne sur le côté : j'aperçois le petit bec d'un rouge-gorge et laisse échapper un petit cri aigu. Cela a pour incidence de le faire chanter. Je suis bientôt entourée de lapins, de hérissons, de blaireaux, de chouettes perchées sur les arbres et d'autres dont je ne connais pas les espèces. J'ai l'impression de vivre un cauchemar."

"Dès que j'ai franchi le seuil de la porte, j'ai l'impression d'être transporté dans un autre monde. Autour de moi, tout est blanc et baigne dans une lumière argentée. Les flocons tourbillonnent au-dessus de ma tête, dans un incroyable ballet de cristaux scintillants. Un silence lourd et profond s'est abattu sur la forêt, troublé seulement par le crissement de mes pas dans la neige. Curieusement, je ne ressens aucune sensation de froid. Je tends les mains afin d'emprisonner un ou deux pétales blancs et me dirige d'un pas décidé vers le fond du jardin."



mardi 21 novembre 2017

Top Ten Tuesday du 21 novembre 2017

Source de l’image : http://frogzine.weebly.com

Ce rendez-vous initialement créer par The Broke and the bookish fut repris en français par Frogzine.


Thème de la semaine : Vos 10 livres qui sortent de l'ordinaire (par son écriture, ses personnages, son histoire, etc...).



- Aristote et Dante pour son côté intemporel vu que le récit se passe quelques décennies plus tôt.
- L'énigme 2+0 =3 pour la particularité de Charlie.
- L'ombre du golem pour son côté conte.
- Quand la nuit devient jour pour son sujet qui ne laissera personne de marbre.
- Nos cœurs tordus qui met à l'honneur de jeunes protagonistes souffrant d'handicap.


- Flora Banks pour son écriture très particulière qui ne plaira pas à tout le monde.
- Un petit quelque chose de plus pour ces différents narrateurs.
- Inséparables pour la façon dont on rédigeais le roman.
- Elvira Time pour son côté OVNI que j'aime tant.
- Alice au pays des merveilles pour ce récit complètement loufoque qui n'a pas su me convaincre.


Et vous, quel est votre Top 10?



Rédemption, partie 2 de Enel Tismaé


Éditeur : Sharon Kena
Parution : 14 mars 2017
Pages : 262
Prix : 14€50 (papier) - 6€49 (ebook)

Synopsis :

La famille, c'est vraiment une plaie! Ça n'est pas Théobald ou Irina qui diront le contraire. Le chien enragé qui sert de mère au vampire n'a pas dit son dernier mot et lance une nouvelle attaque. Un assaut qui ramène dans leurs vies les Alphas, une meute de loups censée être décimée depuis bien des siècles. Irina, qui combat désormais aux côtés de Théobald, l'assiste dans la bataille et découvre une nouvelle part de son passé. Une part qui lève les derniers secrets sur sa vie et qui la forcera à prendre une décision déterminante pour son avenir... Et si l'amour le plus pur pouvait naître dans la haine la plus sombre?

Mon avis :

Quand j'ai refermé le premier tome cet été, je me suis maudite pour ne pas avoir prévu de me procurer la suite en amont. Car cette fin...!  Je me répète mais pourquoi fait-il toujours que les auteurs soient sadiques et plus particulièrement les femmes?

Dans ce second tome, on retrouve nos personnages au cœur du danger. Un énorme combat va avoir lieu, mais qui en sortira vainqueur? Combien de pertes seront à déplorées au sein de chaque camp?
Irina, Théobald et Angela étaient loin de se douter du pétrin dans lequel ils s'étaient fourrés et vont devoir redoubler d'efforts et d'ingéniosité pour s'en sortir vivants. Comment se débarrasser une bonne fois pour toutes des Alphas, alors qu'ils semblent visiblement immortels? Comment se débarrasser de la menace que représente Eugénia et la fratrie de Théoblad?
L'avenir s'annonce sombre, dangereux et pas très réjouissant.

Quel plaisir de retrouver les personnages qui m'ont fait vivre tant d'aventures dans le premier tome!

Irina est une héroïne complètement badass que j'adore. Rien n'est jamais simple ou facile avec elle. Elle a un caractère de cochon, a toujours une réplique bien sentie sur le bout de la langue et prend un malin plaisir à faire tourner en bourrique certains protagonistes de la gent masculine. Un bon conseil : ne JAMAIS la sous estimée. Le moins qu'on puisse dire c'est que nous sommes pas prêts de nous ennuyer en sa compagnie. Mais elle est tellement plus que cela. Elle est également intelligente, ingénieuse, déterminée, volontaire, courageuse, téméraire, bagarreuse, insoumise et parfois dure comme la pierre. Néanmoins, on la voit évoluer et on se prend d'affection pour elle. Il est impossible de ne pas être toucher par son passé, par ce qu'elle traverse jour après jour, par ses doutes et ses peurs, mais aussi par ses joies et ses moments de bonheur.  Dans ce second tome, les barrières tombent et elle nous révèle enfin sa véritable nature, dans sa globalité.

Théobald... ce mec est une énigme et il est toujours aussi dur de parler de lui finalement. Voici un héros masculin qui me rend complètement chèvre. On en sait jamais sur quel pied danser avec lui. Dans un sens, c'est bien car il arrive toujours à nous surprendre, mais dans l'autre, c'est épuisant d'essayer d'anticiper son comportement. Un autre conseil : n'essayer pas sous peine de devenir entièrement dingue 😃.
C'est LE personnage les plus complexe de cette histoire. Il peut être doux et tendre comme un agneau et en moins de deux minutes, vous passez de l'envie de le prendre dans vos bras à celle de lui mettre une bonne droite.. Bon ok, on aura plus de chance de se fracasser la main que de lui faire mal, mais je serais partante pour tenter quand même ma chance.
Théobald à un corps de rêve, un franc parler, il est buté, malicieux, instinctif, intelligent, légèrement prétentieux sur les bords et drôle. Néanmoins, si il est sur de lui quand à sa "condition", il l'est beaucoup moins sur la capacité des autres à l'accepter et à l'apprécier tel qu'il est vraiment. Il exerce son contrôle sur tout ceux qui l'entoure pour ne pas se retrouver seul.
On découvre enfin ce qu'à été sa vie, son enfance, sa vie de famille, ses rêves et ses désillusions. C'est ce qui a fait de lui cet homme froid, redoutable, calculateur et manipulateur qu'il est devenu. Je dois dire que je m'attendais à ce qu'il est un passé compliqué mais là, ça dépasse tout entendement. Si l'on a pu voir la cruauté de Théobald à certains moments, on prend conscience que par rapport à sa génitrice, il passerait pour un ange. 
C'est le genre de personnages qu'on adore détesté et pour qui on ne peut s'empêcher finalement de craquer.

Viens ensuite Misha, le chef des Alphas. Ce mec est juste exécrable, macho et pense que tout lui est dû. Il me file la gerbe. C'est un homme qui ne respecte pas les femmes, pour lui, elles ne sont qu'une marchandise, un objet, un jouet et elles sont bien inférieurs aux hommes. Il n'hésites pas à torturer, violer, briser, ou marquer les femmes pour son seul plaisir. Il aime plus que tout dominer et recourt à tout ce qu'il estimera nécessaire pour faire plier son adversaire. Si on devait établir un classement des personnages par cruauté, il arriverait sans doute en tête de liste (pourtant il y a de la concurrence). Malheureusement ce type de spécimen n'est pas uniquement réservé à la littérature. Je ne comprendrais jamais ce comportement ou ce genre de réflexions et j'ai bouillonné de rage à chacune des scènes où il apparaît.

J'ai également apprécié retrouver Angela, Nate, James, Gabriel et découvrir un peu mieux les personnalités de Edwin, Alana et Livia. Par contre, j'étais beaucoup moins contente de retrouver Alex, Beth, Eugénia et de découvrir ces Alphas.

Jusqu'à présent, tous les livres que j'ai pu découvrir de Enel Tismaé équivalent à un moment de pur régal littéraire. J'adore toujours autant ces différents univers, ses différents personnages et ses intrigues. En le sortant de ma PAL, je savais d'avance que ce serait une très bonne lecture.
Le livre fait 262 pages, d'un côté c'est court, mais d'un autre côté, l'auteure a réussi l'exploit de nous bombarder de révélations parfois surprenantes, de rebondissements, de scènes d'action, tout en prenant le temps de nous expliquer correctement les choses et de nous faire ressentir tout un tas d'émotions. Je ne sais pas comment elle a réussi ce dosage parfait (il n'y a pas d'autres mots) et je suis admirative. Rien n'est précipité et pourtant on a pas une seconde de répit.
J'aime beaucoup le format duologie qui permet d'avoir une histoire prenante, addictive, travaillée, une intrigue qui tient la route sans pour autant être bâclée ou provoquer des longueurs.
Sa plume est toujours un plaisir à lire et on enchaîne les pages sans s'en rendre compte.
Petit point positif pour les personnes qui ne peuvent pas enchaîner les deux tomes à la suite, un petit rappel nous attend avec le début de ce second tome, pour nous replacer dans le contexte et savoir à quel moment exact elle nous avait laissé en plan (même si soyons honnêtes, je vois pas trop comment on aurait pu oublier cette fin!). Ce que j'aime beaucoup avec cette auteure est que chaque personne gentille à une part de ténèbres en lui, et souvent les personnages machiavéliques ont une part de lumière. Exception faite du cas de Misha, car chez lui il n'y a aucune lueur d'espoir.
Ses personnages gagnent énormément en profondeur et parfois en complexité dans ce second tome. On jongle entre querelles d'amoureux, rivalités, mensonges, amitié, amour, trahisons, possessivité, jalousie, peur, dégoût, joie, tristesse, sexe, soif de pouvoir et j'en passe.
On découvre réellement qui ils sont tous, derrière les apparences, derrière les maladresses ou les erreurs. Personne n'est parfait et l'auteure ne cherche pas à les transformer du tout au tout.

Je tiens juste à préciser aux lecteurs que ce n'est pas un livre à mettre dans toutes les mains, certaines scènes sont assez dures et d'autres sont des scènes de fesses explicites. Il y en a peu, mais elles sont détaillées donc je préfère prévenir.

En résumé, un second tome encore meilleur que le premier et qui clore parfaitement cette duologie.
Rebondissements, révélations et actions rythmeront ce récit de la première à la dernière page.
Les personnages gagnent en profondeur et en maturité pour notre plus grand plaisir. Sans compter qu'on fera plus ample connaissance avec certains et qu'ils m'auront bien fait rire. Une intrigue de plus en plus complexe et teintée de noirceur qui pousseront nos héros à bout. Et une plume toujours aussi captivante et fluide.



Extraits :

"Un frisson glacé traversa Irina. La voix de Théoblad était calme et pourtant il réussit à lui coller la frousse du siècle. Si elle avait été dans le camp ennemi, elle aurait commencé à courir, histoire de mettre le plus de distance possible entre l'hybride et elle. Son ton promettait un massacre. Il serait sans pitié quand il croiserait la route des responsables de ce qui s'était produit cette nuit."

"Théobald marqua une pause dans son récit. Les paupières fermées, il revivait tout ceci avec une telle vivacité que les événements auraient pu dater de quelques jours et non de plus de mille ans. Son jeune âge ne lui avait laissé que des bribes de souvenirs, or Eugénia, avec un plaisir apparent, avait comblé les trous sans rien lui cacher. Certainement une façon pour elle de le punir une fois de plus."

"Il avait alors compris que l'espoir était pire que tout. L'espoir, plus que l'amour, la rage, l'humiliation ou tout autre sentiment, pouvait vous faire faire des choses folles. Et pourtant, ce soir, l'espoir était de retour dans son âme.
Il n'avait jamais été aussi proche de quelqu'un. Irina avait eu la possibilité de l'éliminer quand il était incapable de se défendre
 Elle avait choisi de le protéger puis de le nourrir, alors qu'il ne se maîtrisait pas complètement. Personne n'avait fait preuve d'une telle confiance envers lui."


C'est lundi, que lisez-vous? (79) du 20 novembre 2017



Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspiré de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a world of Books. Il est actuellement repris chaque semaine par Galleane.
Comme chaque semaine on répond à 3 petites questions :

1/ Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2/ Que suis-je en train de lire ?
3/ Que vais-je lire ensuite ?


1/Qu'ai-je lu la semaine passée?


 Si j'ai passé un très bon moment de lecture avec Marche à l'étoile, il n'en va pas de même avec Demain il sera trop tard où j'ai trouvé que la fin été précipitée et qu'on nous laisse avec pleins de questions à l'esprit. De plus, je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages et mon immersion au sein même de l'intrigue fut plus difficile à atteindre.
Tous nos contretemps a un résumé qui donne vraiment envie, mais les nombreuses descriptions ou explications complexes m'ont très vite perdue et j'ai fini par abandonner ma lecture. Heureusement je clôture ce rendez-vous par une excellente suite et fin de saga avec Rédemption, tome 2 que j'ai juste adoré. 


2/ Que suis-je en train de lire?

 Noël approchant à grand pas, j'ai décidé de commencer doucement mais surement avec ce recueil de nouvelles. Et puis, la couverture envoie du rêve donc j'espère qu'il en sera de même pour les textes.

3/ Que vais-je lire ensuite?


Ne sachant pas exactement ce que j'aurais le temps de lire et vu que ces 2 romans sont assez gros quand même (plus de 400 pages chacun) je serais heureuse si j'arrive à les lire. Et puis, rien ne m'empêchera de piocher d'autres titres si je finis ceux-ci avant la fin du week-end.


Et vous, qu'avez-vous lu et que prévoyez-vous de lire?


dimanche 19 novembre 2017

In my mailbox (46) du 19 novembre 2017

 Lien image : https://unsplash.com/collections/280175/mailboxes



 In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.


Cette semaine, j'ai été plus que raisonnable. Un seul livre a rejoint ma P.A.L et je l'attendais depuis presque un an. Il sera lu demain normalement en lecture commune avec Justine comme pour le premier et j'ai hâte.



Et je dois dire que je suis plutôt fière de ceci. Je ne vous dit pas la tête que j'ai fais quand l'auteure m'a prévenue et c'est peut-être bête, mais j'en avais les larmes aux yeux.



Et vous quelles sont vos acquisitions de la semaine?

mercredi 15 novembre 2017

Marche à l'étoile de Hélène Montardre


Éditeur : Rageot
Parution : 13 septembre 2017
Pages : 420
Prix : 14€90

Synopsis :

A 150 années de distances, un jeune esclave enfui d'une plantation de Sud des Etats-Unis et son descendant, un Américain d'aujourd'hui, entament une traversée. Des montagnes aux vastes plaines, des marécages aux grands fleuves, Billy marche sans répit, traqué par un chasseur d'esclaves. Son but, son étoile : conquérir sa liberté. D'une petite chambre new-yorkaise aux quartiers bourgeois de Bordeaux, Jasper avance dans les pas de son ancêtre. Sa quête : comprendre qui il est.

Mon avis :

J'avais déjà repéré ce roman lors de ma visite sur le salon le Livre sur la Place à Nancy (54) et il m'avait tout de suite attiré. Malheureusement, j'avais un budget à ne pas dépasser donc même si je ne l'ai pas pris sur le moment, je l'ai gardé en mémoire.

Dans ce roman, nous allons suivre deux destins différents. Tout d'abord celui de Billy, adolescent de 15 ans, esclave et qui vit en Georgie en 1854. Et ensuite, celui de Jasper un étudiant américain, habitant à New-York de nos jours.
A l'époque de Billy, seuls les blancs peuvent avoir un avenir correct. Les noirs sont tous esclaves des blancs et vivent une misérable existence. Si ils sont très chanceux, ils travaillent mais ne sont pas battus quotidiennement. Suite à un événement difficile, Billy se voit remettre un bijou d'une très grande valeur. Son maître le considère directement comme un voleur et Billy n'aura pas d'autres choix que de fuir si il veut vivre. S'enchaîne alors un long périple pour tenter d'obtenir sa liberté, mais cette liberté a un prix. Arrivera-t-il à traverser tous les Etats-Unis et échapper au très célèbre et impitoyable chasseur d'esclave dénommé Kingsburry? Parviendra-t-il à être dans un lieu où blancs et noirs se côtoient sans posséder l'autre? Arrivera-t-il tout simplement à survivre?
De nos jours, Jasper enterre son grand-père et décide de prolonger son séjour dans la demeure de ce dernier, afin de trier ses affaires et fermer la maison. C'est alors qu'il tombe sur un cahier relatant une histoire datant de plus d'un siècle. Mais il était loin d'imaginer que cette lecture aurait des conséquences et qu'elle l'obséderait à ce point. Il décidera donc de se mettre en quête pour découvrir ses origines à n'importe quel prix et de comprendre l'enfer vécu par ses ancêtres.

Billy est un adolescent de 15 ans, il est noir et esclave, comme tous ses semblables à cette époque de l'histoire. Il n'a jamais connu ses parents, et a été élevé par une femme qu'il appelle grand-mère, même si ils n'ont aucun lien de sang. Alors que cette femme est sur le point de s'éteindre, elle respecte une promesse tenu il y a longtemps en lui révélant de terribles secrets et un bijou d'une très grande valeur. Si Billy ne comprend pas tout, il prend pourtant note de tout ceci. Quelques temps plus tard, son bijou sera découvert, il sera alors accuser de vol et devra fuir pour vivre.
Commence alors pour lui toute une épopée. Non seulement Billy va devoir trouver un moyen pour se nourrir et s'hydrater, mais en plus il devra trouver un refuge chaque fois qu'il aura besoin de se reposer, échapper à ses bourreaux et tenter tant bien que mal de réaliser son rêve. C'est un garçon plein de courage, d'espoir, il est attentif, déterminé, malin, bienveillant, travailleur, il ne se plaint jamais et est très attachant. J'ai croisé les doigts tout au long du livre pour qu'il ait sa fin heureuse.
J'ai d'ailleurs préféré suivre Billy qui m'a entraîner avec lui à travers cette immensité que représente les Etats-Unis, ses galères et ses rêves. J'ai eu l'impression de faire le voyage à ses côtés tout en découvrant les atrocités commises à cette époque.

Jasper est un jeune homme brillant qui poursuit des études supérieures. Il a une petite amie du nom de Mandy et vient tout juste de perdre son grand-père dont il était plutôt proche. Alors qu'il s'attarde dans la maison du défunt pour régler tout ce qu'il reste à faire, il tombe sur une histoire ancienne et poignante tout en découvrant qu'elle fut rédigée par l'un de ses ancêtres. Cette histoire l'obsède tellement qu'il finit par se poser des dizaines et des dizaines de questions importantes à ses yeux. Il prend conscience qu'il ne connait pas ses véritables origines et que ce qu'on leur rapporte en cours d'histoire est bien loin de décrire l'ampleur de la vérité de l'époque. Il veut donc entreprendre une quête initiatique et apprendre tout ce qu'il peut. Sa famille proche ne sait rien visiblement et sa petite amie a bien du mal à comprendre pourquoi tout cela à autant d'importance pour lui. Il se sent seul, mais ne se décourage pas. C'est un jeune homme fougueux, impatient, têtu, intelligent et quand il entreprend les choses il donne toujours le meilleur de lui-même pour atteindre son but. Je trouve courageux de poursuivre une telle quête car ça ne doit certainement pas être simple. Tout ne se déroule pas forcément toujours comme on l'espère et les réponses trouvées sont-elles à la hauteur de nos attentes.

Mandy est une jeune femme étudiante, pétillante et qui vit dans le présent. Elle est en couple depuis un petit moment déjà avec Jasper et ils projettent de partir ensemble en vacances. Quand son cher et tendre découvre ce cahier, elle ne comprend pas trop cette obsession à découvrir ses origines aussi lointaine. Pour elle, ce n'est finalement pas très important et elle préfère de loin de concentrer sur le présent et l'avenir, plutôt que de partir à la recherche de réponses qu'on obtiendra peut-être jamais. Elle est assez terre-à-terre et pourtant elle soutiendra souvent Jasper dans ses démarches, même quand elle est colère contre lui parce qu'il la délaisse pour des fantômes du passé ou qu'il change leurs plans. C'est une jeune femme agréable à vivre, gentille et compréhensive la plupart du temps. Je peux comprendre que tout cela peut parfois être blessant pour elle et fatiguant mais j'admire sa capacité à rester calme,à être pragmatique et conciliante.

Je découvre l'auteure avec ce roman malgré le fait que j'ai les deux premiers tomes de sa saga Océania dans ma PAL. J'ai adoré sa manière de nous raconter son histoire. Je m'attendais à avoir une alternance de points de vue à chaque chapitre donc j'ai été agréablement surprise de découvrir qu'il n'en était rien. Hélène Montardre a fait le choix audacieux de découper son roman en deux parties (60 et 40% sur ma liseuse). Chacun correspondant à l'un de nos personnages principaux. Je pense que ce choix fut très judicieux car, pour ma part, je me suis bien plus imprégner du récit et cela a faciliter mon immersion dans le passé de Billy. Je ne lis que très rarement des ouvrages où il est question de revenir aussi loin dans le passé, je ne suis pas spécialement fan de tout ce qui a une connotation historique et pourtant... Quand j'ai commencé ce récit, j'ai eu toutes les peines à le lâcher ne serait-ce que 30 minutes le temps de manger. L'histoire de Billy m'a obsédée comme elle l'a fait avec Jasper même si nos raisons étaient différentes.
La plume de l'auteure est travaillée mais reste facile d'accès, elle est sensible, fluide et tellement addictive. Quand j'ai compris qu'on suivrait tout d'abord Billy, j'ai eu peur qu'on ne s'ennuie un peu puisqu'il voyage seul. Mais au final, le récit reste dynamique, les éléments sont bien dosés et disséminés tout au long de l'intrigue pour qu'on ne ressente ni lenteur, ni lourdeur à certains passages.
Arrivé au changement de point de vue, il nous faut quelques pages pour nous adapter à ce nouveau contexte social. Passer de l'esclavagisme des noirs à un monde où ils sont libres et ont accès à des avenirs prometteurs est déstabilisant. Cependant, il ne faudra que 3 ou 4 pages pour s'y faire et appréhender notre lecture en adéquation avec l'époque.
Cette histoire est prenante, touchante et a sans doute nécessiter des heures et des heures de recherche pour en arriver à un tel résultat. Pour moi c'est un excellent roman qui permettra de faire prendre conscience à la jeunesse du 21ème siècle, qu'il n'y a pas si longtemps encore, les choses étaient bien différentes de ce qu'ils connaissent et souvent inimaginables. Il ne faut pas vivre dans le passé mais il ne faut pas pour autant l'occulter. Le savoir permettra je l'espère, de grandir et ne plus jamais commettre de telles atrocités.

En résumé, un livre parlant de la traite négrière qui a longuement sévit il y plus d'un siècle et de la recherche de ses origines. Comment et pourquoi les choses ont évoluées en 150 ans? A travers l'histoire de Billy, on fait un bond dans le passé et vivons les événements au côté d'un noir qui ne valait guère plus que du bétail aux yeux de son propriétaire. Du côté de Jasper, on découvre comment vit cette population à la couleur de peau différente aujourd'hui. Mais aussi l'importance de comprendre son passé pour se bâtir un avenir meilleur. Hélène Montardre nous livre un récit poignant mais qui n'a pas pour but de faire pleurer dans les chaumières. Elle nous y explique le contexte social et financier de ces deux époques de manière fluide, prenante et plaisante. Un livre que je recommande au plus grand nombre, peu importe l'âge du lecteur à partir du moment où il a au moins 12 ans.




Extraits :

"Il resta un moment avec elle, sa main dans la sienne, la tête bourdonnante de tout ce qu'il venait d'apprendre, puis il se dégagea et recula vers la porte.
À cet instant-à, il ne comprit pas que pour la vieille femme, tout était fini, et que pour lui, tout venait de commencer."

"Un jour, la lumière de l'aube trouva Billy et Betty sur une route qui longeait un bois. Toute la nuit, ils avaient avancé avec précaution. La région où ils se trouvaient était plus peuplée que celles qu'ils avaient traversées jusque-là; et il leur fallait éviter les villages et les fermes isolées. Ils avaient fini par déboucher sur cette route et décidé de la suivre, espérant avoir encore le temps de boucler l'étape suivante."

"Jasper est toujours debout derrière la baie vitrée. Il ne sent pas la raideur de ses jambes, fatiguées de rester sans bouger, ni la tension qui habite son corps. Il ne voit pas le soleil avancer dans le ciel, ni la mer changer de couleur. Il marche avec Billy, partageant ses peurs, ses souffrances et ses espoirs. Il est dans un autre monde. Un monde qui existait encore il n'y a pas si longtemps, et dont il ne sait rien."