lundi 9 octobre 2017

Les oubliés, tome 2 : Jour Un de Léna jomahé



Éditeur : Plume Blanche
Parution : 8 novembre 2016
Pages : 328
Prix : 19.99€ (papier) - 7.99€ (numérique)

Synopsis :

Ils sont prêts à faire éclater la vérité et rendre la liberté à un peuple ayant vécu trop longtemps dans le mensonge, l'ignorance et l'oppression. Le premier sauvetage l'a prouvé : la route n'est pas sans danger. Éléa, Gabriel, Clara, Louis et tous les autres arriveront-ils vivants au bout de leur aventure?
Une chose est sûre : ce combat laissera des traces aussi bien physiques que psychologiques.

Mon avis :

Peut contenir des spoilers sur le tome précédent.

Ayant eu un énorme coup de cœur pour le premier tome et au vu de sa fin, je n'ai pas pu résister à me procurer la suite. J'avais prévu de lire autre chose, mais j'ai été incapable de me plonger dans un autre roman. J'étais totalement obnubilée par cette duologie qui est venue me hantée jusque dans mes songes et j'ai su que je n'arriverais à rien d'autre tant que je ne connaîtrais pas le dénouement final.

Dans ce second tome, tout s'enchaîne, tout s'accélère. Une partie des Oubliés a pu être sauver, mais le combat est loin d'être terminé. Maintenant il faut trouver le moyen d'ouvrir les yeux à la population qui se fait manipuler par le N.O.M depuis des décennies, mais comment faire?
Les Oubliés aussi bien que Clara et Lucie, sont traumatisés par ce qu'ils ont vécu. Non seulement, ils n'ont pas d'autres choix que de tenter de laisser leurs blessures derrières eux pour le moment et le plus vite possible, mais on leur fait des révélations qui remettent tout en question. Libre à eux de rester passif ou de s'engager dans les combats à venir, de prendre leur destin en main et empêcher aux générations futures de se retrouver dans la même situation que celle qu'ils viennent de vivre.
Nos héros vont devoir faire face à des situations terribles et périlleuses, ils devront faire des choix des plus délicats, trouver des solutions au plus vite, s'entraîner et tout donner pour tenter de vaincre le N.O.M, faire face à des adultes obsédés par le pouvoir et prêt à tout pour le garder ou y accéder et prêt à endurer des souffrances qu'ils n'imaginaient même pas.
Une chose est sûre tout se complique encore plus et l'issue n'a jamais été aussi incertaine pour un camp comme pour l'autre!

Éléa reste fidèle à elle-même dans ce second tome, même si elle apprend plus facilement de ses erreurs. Il ne faut pas oublier que c'est une adolescente et que par conséquent, il lui arrive de se comporter comme telle. J'aime ce personnage qui une fois de plus m'impressionne de par sa détermination à faire bouger les choses. C'est une héroïne parfois très impulsive, parfois beaucoup plus réfléchie et qui se préoccupe énormément de l'avenir de l'humanité. Si l'Ancien Monde n'était pas parfait et à conduit au désastre, celui dans lequel ils évoluent ne l'est pas plus. Elle est intelligente, toujours volontaire et courageuse face à l'adversité, c'est une combattante qui n'hésite pas à retrousser ses manches et se donner à fond pour mener à bien leur mission. Mais c'est également une adolescente qui parfois se laisse distraire brièvement par des préoccupations de son âge comme sa relation avec Gabriel, qui réagit parfois de manière fougueuse et immédiate sans prendre de recul (ce qui lui a déjà valu quelques soucis), qui n'a pas sa langue dans sa poche et ne se laissera pas écraser par les autres, et qui parfois peut-être fragile. Elle a ses forces et ses faiblesses, mais elle rebondit toujours face aux épreuves. Lorsqu'un événement terrible se produit, elle le range dans un coin de son cerveau et s'interdit d'y repenser tant que la mission ne connaîtra pas son dénouement. De plus, elle et ses amis devront faire face à des menaces inattendues qui leur compliquera encore plus la tâche.
Éléa est un personnage que j'ai adoré suivre et j'ai ressenti les émotions en même temps qu'elle. C'était comme si je voyais les choses se déroulaient en direct à travers son regard. Je dois dire que c'est une sensation assez étrange mais que j'ai beaucoup aimé.

Simon est un personnage pour lequel j'étais assez mitigée à la fin du tome 1. Il m'avait laissé un sentiment bizarre, celui de quelqu'un qui vous dit oui je suis avec vous et en même temps qui ne vous le prouve pas vraiment. Dans ce second tome, il prend part aux événements tout en restant en retrait. Il est extrêmement heureux de retrouver ses moitiés et espère bien que la mission est terminée. Comment voit-il l'avenir? Entouré des siens et en laissant les combats à venir aux autres. Où? Bonne question. Il sait pertinemment qu'ils ne peuvent pas rentrer chez eux et retrouver leurs parents, alors pourquoi pas reconstruire leurs vies à Marseille. Seulement le groupe n'est pas du même avis, ils veulent aller au bout de ce combat et faire tomber le N.O.M. Simon exprime son mécontentement et prend une décision qui pourrait bien tout faire basculer.
Si dans le premier tome je le trouvais gentil mais trop effacé pour avoir une opinion claire sur lui, je l'ai eu dans ce second tome et ce fut une terrible déception. Il peut se montrer complètement stupide, il ne pense pas aux conséquences de ses actes et est égoïste. Il n'a jamais voulu être impliqué dans toutes ces histoires et le reproche à sa moitié. Il n'hésites pas une seule seconde à tourner le dos à ses alliés, à ses moitiés ou à celle qui fait battre son cœur. Il est têtu et parfois extrêmement injuste.
Je suis bien contente qu'on ne le retrouve pas plus dans ce second tome, car je ne l'apprécie pas et le trouve imbuvable.

Clara est une jeune fille qu'on découvre à la toute fin du premier tome. C'est donc avec beaucoup de mystères et de nombreuses questions en tête qu'on la découvre ici. Ce qu'on sait c'est qu'elle a visiblement un lien avec Gabriel sans pour autant savoir de quoi il retourne. Je dois dire que je n'ai pas été surprise car dès la fin du tome 1 je m'en doutais. Néanmoins, c'est une héroïne que j'ai adoré. Elle ressemble pas mal à Éléa et le pauvre Gabriel coincée entre ces deux-là en fera parfois les frais. Elle est attachante, grande bouche, coriace, courageuse, intelligente, réfléchie et dynamique. Elle vient de vivre des moments plus que difficile et elle est blessée, mais elle ne baisse pas les bras. Elle est un soutien de taille pour les autres et prend énormément sur elle pour ne pas embêter ses alliés ou les inquiéter inutilement. J'aime les héroïnes fortes donc entre elle et Éléa je suis servie. Elle fera tout ce qu'elle peut pour combattre ses démons, passer à autre chose et se rendre utile au sein du groupe. Elle a une sacrée force de caractère qui fait envie.

Avec cette série Léna Jomahé m'a retourné le cerveau. Même si cela m'arrive, il est quand même assez rare que je sois obsédée au point d'enchaîner les tomes d'une même série. Les événements de ces deux tomes sont toujours très présents en moi et j'ai beaucoup de mal à passer à autre chose. Je m'étais dit qu'en connaissant le fin mot de l'histoire cela irait mieux, mais ce n'est pas vraiment comme ça que les choses se passent. Je continue à y penser plusieurs fois par jour, et la nuit, alors que je ne rêve que de passer une nuit tranquille, les personnages viennent me rendre visite et me replonge sans cesse au cœur de cette intrigue. C'est le genre de livre que je ne suis pas prête d'oublier et auquel je vais penser pendant encore un très long moment. Vous savez ce genre de livres qui même après les années qui passent sans le relire, vous vous souvenez encore parfaitement de ce qu'il vous a fait ressentir et dont vous gardez beaucoup de détails en mémoire.
L'intrigue est toujours aussi rondement menée et addictive. Hormis le lien entre Clara et Gabriel, je dois dire que je n'avais pas vu venir les autres événements ou retournements de situations. Cette duologie m'a tout simplement scotchée du début à la fin. Cette sensation d'angoisse et de boule au ventre ressentie lors de ma lecture du premier tome a repris de plus belle dans le second. Il n'y a pas grand chose qui m'effraie pourtant je suis prête à parier que si quelque chose était tombé dans l'appartement à ce moment là ou que quelqu'un se serait amusée à me faire peur, j'aurais probablement crier, car j'étais à fond dans ma lecture et en stress total. J'ai aimé le cheminement choisi par Léna Jomahé pour clôturer son histoire, ses personnages que j'ai adoré ou littéralement détesté, l'univers qu'elle a imaginé, l'intrigue qui y est développée, la façon dont elle nous narre cette histoire et qui nous bouleverse sans cesse, sans compter la pléiade d'émotions ressentie pendant ces lectures.
Certains passages ont commencé doucement à m'écraser le cœur pour qu'il finisse par exploser en mille morceaux en l'espace d'à peine quelques lignes (juste avant l'épilogue). J'ai passé pratiquement une heure après avoir lu ce passage en larmes. Pas quelques larmes par-ci, par-là, NON, un torrent de larmes dont j'ai cru que je ne verrais jamais le bout. Encore maintenant en écrivant ces lignes, j'ai les yeux qui piquent. Ce qui l'ont lu savent de quoi je veux parler. Alors oui, l'histoire se clôture sans doute de la meilleure façon qu'il soit, mais je rejoins Justine de Lire-une-passion quand elle dit qu'elle est contre cette fin. Notre tête veut bien accorder que la fin est juste et bonne, mais notre cœur n'est pas d'accord avec la décision prise par l'auteure (sa chronique).
L'épilogue nous permet également de découvrir comment les choses ont évoluées après la bataille finale et je dois dire que je suis bien contente que l'auteure ne nous laisse pas en plan comme ça.
L'avenir semble toujours incertain et compliqué mais il nous donne l'espoir d'un happy end pour l'humanité.

En résumé, une dystopie en deux tomes juste excellente!!! Un univers original et très bien travaillé, des personnages soient très attachants, soit diaboliques qu'on a envie de découper en petites rondelles, une intrigue rondement menée avec pas mal d'actions, des révélations et des retournements de situation qui nous laissent sans voix. La plume de l'auteure est terriblement addictive, fluide et angoissante. On ressent facilement des émotions diverses et variées selon ce qui se passe et je n'ai eu aucun mal à visualiser les lieux et l'univers de manière plus général.






Extraits :

"Il est là, devant moi, les traits tirés, son regard vert perçant tentant de deviner ce qu'il se passe dans ma tête. Au moment où ses yeux croisent les miens, je retiens un gémissement de douleur. Je ferme les paupières et m'agrippe au chambranle pour ne pas m'écrouler. S'il me quitte, mon monde cessera de tourner. Je viens déjà de tirer un trait sur tout ce qui faisait ma vie jusqu'à aujourd'hui, mais perdre son amour sera au-dessus de mes forces."

"Lorsque nous arrivons devant le stand de tir, d'énormes nuages menacent le ciel. L'air s'est indéniablement rafraîchi depuis quelques jours, le temps est en adéquation avec mon humeur. Je ressasse depuis plus d'une heure les nouvelles annoncées par Jason. Si Samuel décide de nous mettre dehors, nous ne serons pas prêts. Oh, nous pourrions toujours terminer de nous préparer à New-York, mais les conditions ne seraient pas les mêmes."

"Je ne suis pas à l'aise face aux compliments de Manuel, je ne comprend pas ce qu'il attend de moi, ce qu'il espère me voir faire. Je ne suis rien. En tout cas rien de plus que tous les autres réunis dans cette grange. Nous avons la même envie : que les choses changent."



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire