mardi 12 septembre 2017

L'erreur, tome 1 : Cachée de Audrey Bélec


Éditeur : Editions des Tourments
Parution : 15 mai 2017
Pages : 208
Prix : 18€20 (papier) - 3€99 (numérique)

Synopsis :

Oracle Nahima est orpheline depuis l'âge de 8 ans. Oracle a vu ses parents assassinés devant ses yeux par des loups-garous lors d'une tentative de fuite, et cherche maintenant par tous les moyens à se venger. Etant la seule se don peuple à pouvoir démontrer des émotions, elle se fait choisir pour une mission qui est au départ un simple espionnage et obtient ainsi sa chance de se venger. Elle doit espionner le fils de l'alpha suprême ainsi que son entourage dans un camp de jour sur terre et rapporter dans une lettre toutes les informations qu'elle peut trouver sur leur compte.

Merci à l'auteure pour cet envoi!

Mon avis :

Lorsque l'auteure m'a proposé son roman, j'avoue que je n'en avais jamais entendu parler. J'ai donc été me renseigner et le résumé m'a immédiatement plu et intrigué donc j'ai accepté avec plaisir de le découvrir et je ne le regrette pas.

Dans ce premier tome, nous découvrons Oracle lors de sa tentative de fuite avec ses parents vers leur monde. Elle n'a à peine que 8 ans et voit les siens se faire assassinés sous ses yeux. Grâce à une personne de son peuple, elle retourne sur sa terre natale, mais elle est plus seule que jamais.
 On la retrouve ensuite à l'âge de 17 ans. C'est à présent une adolescente et on ne peut pas dire qu'elle soit acceptée parmi les siens. Pourquoi? Parce qu'elle est une erreur de leur clan. Leurs membres ne sont pas censés pouvoir montrer leurs émotions, mais elle si. Lorsque la Reine (amie proche de ses parents et qui l'a recueilli suite au drame) lui propose une mission sur terre lui permettant de venger la mort de ses parents, Oracle n'hésites pas et accepte celle-ci. Toutefois, pour parvenir à ses fins il lui faudra s'entraîner avec acharnement pendant plusieurs mois au risque de regarder sa propre mort en face. Pour cela, elle se voit attribué un maître du nom d' Alexandre qui fera de son mieux pour la préparer à son retour sur terre et à tout ce que cela implique.
Sa vie va prendre une toute autre tournure et lui réservera encore bien des surprises!

Depuis la disparition tragique de ses parents, Oracle n'a jamais su trouvé sa place. Dès qu'elle s'en approche, il y a toujours quelqu'un pour lui faire comprendre qu'elle n'est qu'une "erreur". Les gens parlent dans son dos, la déteste (je me demande même si ils savent pourquoi...) et aimerait tout simplement la voir disparaître pour passer à autre chose. C'est une adolescente perdue, fragile, sensible, mais aussi vindicative, déterminée, intelligente et qui se donne à fond dans ce qu'elle entreprend. Dès le début on s'attache à elle. Non seulement elle est orpheline mais à part son cousin, elle n'a personne sur qui compter, à qui se confier et honnêtement, je n'aimerais pas être à sa place. Avec la mission qu'on lui propose, elle voit une échappatoire se profiler à l'horizon, sa chance de vengeance, mais elle espère aussi qu'en la réussissant les gens de son peuple l'accepteront enfin telle qu'elle est... une fille courageuse prête à se battre pour les siens et qui ne demande pas grand chose en retour. J'aime son côté franche, directe, parfois rentre dedans et ses répliques qui tombent toujours à pic. Le fait qu'elle soit la seule à montrer ses émotions, la rend d'autant plus intéressante à suivre. On veut savoir comment elle s'en sort dans un environnement si différent d'elle-même. Et puis sa rencontre avec Alexandre, va bouleverser bien des choses et on veut voir l'évolution de cette relation.

Alexandre est un jeune homme complexe qui renferme une certaine part d'ombre. Lorsqu'il apprend qu'il sera le maître d'Oracle, on ne peut pas vraiment dire qu'il se réjouisse de cette annonce. Pour lui, malgré un entraînement acharné, elle ne sera jamais capable de revenir vivante de sa mission et ne se prive pas de lui faire savoir. Il est intransigeant, froid, parfois cruel et antipathique envers notre héroïne. Est-ce par ce qu'elle est "l'erreur"? Pense t-il vraiment qu'elle n'arrivera à rien et que par conséquent, il perdra son temps avec elle? Ou est-il comme ça pour une raison que l'on ignore?
Au fil des semaines et mois d'entraînement, on le découvre un peu plus. Néanmoins, on ne sait toujours pas sur quel pied danser avec lui et cela devient parfois frustrant. Il nous démontre qu'il peut essayer d'être gentil lorsqu'il le souhaite voir même agréable et se laisse aller à nous dévoiler quelques émotions par-ci, par-là. Mais ensuite il redevient celui qu'on suit depuis le début à la vitesse de l'éclair.
A la fin de ce premier tome, c'est un personnage qui m'intrigue toujours autant, il est tellement énigmatique que je n'arrive toujours pas à savoir de quel côté il se trouve. Par moment je l'apprécie et la seconde après je le déteste, résultat je fulmine de ne jamais savoir à quoi m'attendre venant de lui.
J'espère mieux le cerner dans le prochain tome.

Et puis il y a aussi Anastasia, la colocataire d'Oracle au camp sportif sur terre. Les deux adolescentes deviennent très vite proches. Oracle découvre enfin ce que ça fait d'être entourée de personnes qui ne vous jugent pas au premier coup d’œil. Elles explorent ensemble le camp et s'intègrent plutôt vite et bien. 
Anastasia est le genre de copine un peu fofolle sur les bords et avec qui on ne s'ennuie jamais. Le genre d'amie toujours prête à vous remonter le moral, à aller dire deux mots à la personne qui vous fera du mal, à vous écouter, vous faire rire et surtout avec laquelle on ne prend pas la tête. 
Anastasia est un électron libre, toujours souriante et de bonne humeur. Ce genre de personnage fait toujours sensation et apporte souvent de la légèreté dans le quotidien des héros principaux. Elle ne déroge pas à la règle et m'a fait passer de bons moments. 
Mais n'est-elle que cela? A-t-elle aussi des secrets? Ce sera à vous de le découvrir.

Je découvre l'auteure et sa plume avec cette histoire et je ne suis pas déçue. Audrey Bélec a un style d'écriture fluide, agréable et elle ne s'encombre pas de descriptions inutiles (ce que j'apprécie car je n'aime pas les descriptions assommantes). Ce premier tome est composé de 50 chapitres ce qui permet une lecture rapide et qui ne manque pas de dynamisme. Pour moi, il est également composé de 2 parties bien distinctes. On a tout d'abord la partie avec l'histoire personnelle de notre héroïne, sa découverte de la mission et son entraînement parmi les siens. Puis, son retour sur terre, la découverte du camp, des loups-garous qu'elle doit espionner, de ses craintes et certitudes vis-à-vis des situations auxquelles elle sera confrontée. J'ai su apprécier ce découpage qui pour moi, à su trouver son équilibre. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant. L'univers est bien posé, rien n'est lent ou trop rapide et c'est un énorme point positif pour un livre de cette épaisseur. Les premiers tomes sont souvent un peu trop introductifs et pour une fois, je ne l'ai pas ressenti. On a notre lot de questionnements, de découvertes, de mystères, de révélations et rebondissements qui nous fera enchaîner les pages sans qu'on ne s'en rendent compte.
Certains aspects ne changent pas de ce qu'on a déjà pu lire auparavant et d'autres nous étonnent de par leur originalité, le "genre" de créature dont fait partie Oracle et leurs particularités. 
En tout cas, ce qui est sur c'est que je lirai la suite avec plaisir.

En résumé, un livre fantastique qui a su m'intriguer, me plaire et avec des créatures assez peu présente finalement en littérature jeunesse. Un schéma tantôt "classique", tantôt original et un découpage en deux parties qui permet une immersion aisée dans cet univers. Un bon dosage qui permet de ne pas sombrer dans un tome seulement introductif et lent, mais plutôt dans un tome qui nous pousse à tourner les pages pour en savoir plus. Une plume agréable et fluide sans fioritures.
Un très bon premier tome qui me donne envie de découvrir la suite.



Extraits :

"Je me réveillai en sursaut le lendemain matin. Je passai une main sur mon visage pour essuyer les gouttes de sueur qui perlaient sur mon front et poussai un soupir. Je m'assis sur mon lit et tentai de me calmer.
Je faisais le même cauchemar depuis des années. Je voyais mes parents mourir encore et encore sous mes yeux, et comme à chaque fois que je faisais ce cauchemar, je souhaitais oublier cette soirée horrible. Je me trouvais lâche de vouloir oublier le dernier souvenir que j'avais de mes parents. Mais je n'y pouvais rien."

"Je me promenai dans les bois sans savoir par où commencer. Je m'assis donc par terre, le menton posé sur une main, et regardai les alentours. Tout ce que je voyais était des arbres, des buissons et des fleurs. Je poussai un soupir. Il n'y avait rien à voir de plus que d'habitude. Je restai plantée là pendant un bon bout de temps, et lorsque le crépuscule arriva, je me levai sans avoir eu la moindre révélation.
Du bout du pied, je frappai un caillou. Il atterrit à quelques pas de moi, devant un petit lapin que je n'avais pas vu avant cela. J'avais inspecté cet endroit tellement longtemps que je ne comprenais pas comment j'avais pu ne pas l'apercevoir plus tôt."

"La mélancolie s'empara de moi. Je ne savais pas comment il s'y était pris, mais il était parvenu à me faire ressentir des choses que je n'avais plus espérer ressentir depuis la mort de mes parents. Le sentiment d'être appréciée, de ne pas être une simple erreur dans notre clan. Le sentiment de réconfort lorsque j'étais en sa compagnie. Oui, il me faisait faire des crises de cœur, puisqu'il me poussait à bout physiquement lorsque nous nous entraînions, mais après coup, cela me faisait bien rire."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire