mercredi 12 juillet 2017

Inséparables de Sarah Crossan


Éditeur : Rageot
Parution : 17 mai 2017
Pages : 406
Prix : 14€90

Synopsis :

Grace et Tippi, Tippi et Grace.
Deux sœurs siamoises, deux ados inséparables,
entrent au lycée pour la première fois...

Livre lu pour le comité de lecture dont je faisais partie. Un grand merci à Virginie pour cet envoi!

Mon avis :

Dans ce livre, on rencontre Grace et Tippi, deux sœurs siamoises. Jusqu'à présent, elles ont toujours suivi leur scolarité à domicile. Seulement face à des problèmes financiers, leurs parents leur annoncent qu'à la rentrée, elles devront aller au lycée et se mélanger avec les autres élèves.
Les deux sœurs comprennent la situation, mais ne voient pas ça d'un bon œil pour autant. 
Pour elles, ce lieu est synonyme de difficulté à se déplacer, de devoir subir les regards et moqueries incessantes des autres adolescents et de vivre un véritable enfer.
Et si, finalement, le lycée apportait aussi son lot de bonnes choses?

Il faut savoir que les couples de siamois, de manière générale, n'ont pas une grande espérance de vie. Tout cela est dû au fait que souvent les deux personnes partagent des organes vitaux et que arriver à un certain moment, ces derniers s'affaiblissent et provoque le décès de l'une, voir des deux personnes. Il est rare que les siamois vivent jusqu'à l'âge adulte.

Quand j'ai reçu ce livre, je me suis jetée dessus et il y est passé dans l'après-midi. Cette histoire m'intriguait et j'avais hâte de découvrir le quotidien de nos héroïnes atypiques. Leurs joies, leurs peines, leurs peurs, leurs sourires, leurs doutes, leurs certitudes, leur vécu, leur famille et leurs amis. 

Le personnage qui nous raconte cette histoire est Grace.
Grace est une adolescente forte et fragile à la fois, déterminée, intelligente, douce, réfléchie, calme, rêveuse, sensible et terriblement touchante. Je dois reconnaître que j'ai eu plus d'attachement envers Grace, qu'envers Tippi. Les deux jeunes filles sont aussi semblables physiquement que très éloignée moralement.
Grace a tendance à analyser tout ce qu'il l'entoure, à être moins curieuse de découvrir certaines choses, plus réservée, plus rêveuse et en même temps, elle a plus les pieds sur terre que sa siamoise. Elle ose peut-être moins que Tippi et dans ce sens, je me suis sentie plus proche d'elle.
C'est une adolescente qui aimerait avoir une vie normale, plein d'amis et un petit ami comme tout le monde, seulement la vie ne leur a pas fait de cadeau et elle n'a pas d'autre choix que de composer avec. Grace est angoissée par l'avenir et elle aimerait tant avoir le temps de rencontrer l'amour.
Vivre cette histoire à travers elle m'a bouleversé au plus haut point. J'ai été heureuse, triste, désemparée, excitée et mon petit cœur a bien souffert quand même. Pourtant, je ne regrette absolument pas de l'avoir lu, bien au contraire. 

Tippi est une adolescente beaucoup plus "rebelle", têtue, rentre dedans que Grace. Elle sait que leur avenir est incertain et se fait un devoir de tester tout ce qu'elle peut, pendant qu'elle le peut encore. Elle est déterminée à ne pas passer à côté de sa vie, et on ne peut que la comprendre. Comme Grace, elle s'interroge et elle a peur, pourtant, elle ne le montre qu'à de très rares occasions. C'est le genre de personnes qui ne montre que très rarement ses faiblesses. Elle paraît pratiquement toujours souriante, joyeuse, insouciante et, de ce fait, j'ai eu bien du mal à la cerner. Il m'a fallu du tout pour comprendre son comportement et sa façon d'agir. Même si ma préférence va à Grace, je me suis quand même attachée à elle. C'est juste qu'ai été un petit moins touchée par son personnage.

On fait également la rencontre de Jon et Yasmeen, leurs amis. Dès leur premier jour au lycée, Tippi et Grace les rencontrent. Elles comprendront vite que ces deux-là seront toujours là pour elle. Elles vont découvrir ce qu'il peut avoir de fun au lycée et plus généralement, lorsqu'on est adolescents. Elles vont avoir une autre vision de la vie et pour la première fois, avoir de vrais échanges et un vrai lien avec des gens de leur âge.
Yasmeen est une jeune fille qui n'hésitera pas à faire des menaces ou jouer des poings si nécessaire pour les défendre. Elle ne tolérera aucun comportement déplacé, aucun regard malveillant ou aucune moquerie envers Tippi et Grace. Yasmeen est plus proche de Tippi, même si elle aime beaucoup nos deux héroïnes.
Jon, quant à lui, adore lire et partagera avec plaisir sa passion avec Grace. C'est d'elle dont il est plus proche. Ils pourront passer des heures à discuter et faire des activités que font les gens de leur âge : regarder un film, discuter, lire et partager ses ressentis, etc...

Yasmeen et Jon apportent de la douceur, de la légèreté, du divertissement mais aussi un soutien infaillible aux deux sœurs siamoises. Et ils permettent au lecteur de souffler un peu et de retrouver le sourire dans cette atmosphère qui n'est pas toujours des plus gaies. Je les ai beaucoup apprécié.

La plume de Sarah Crossan est tout simplement addictive, plaisante et accessible à tous.
J'ai été vérifier par rapport à la version originale, et c'est bien l'auteure qui a écrit son roman de cette façon si originale et attrayante. Je m'explique : le texte n'est pas écrit de manière traditionnelle. Il est écrit de manière très aérée, avec des chapitres qui n'en sont pas vraiment. Les titres des"chapitres" sont en fait un seul mot ou une courte phrase qui nous prépare au sujet abordé dans le paragraphe. Je ne sais pas si je suis très claire donc voici deux exemples concrets en images :












Ces deux images proviennent du site : http://amazon.com

Cela crée une réelle dynamique et une immersion rapide et totale dans l'histoire. Au départ, j'étais perplexe et j'ai eu peur de ne pas réussir à m'y faire, pourtant, ça glisse tout seul et on se surprend à enchaîner les pages les unes derrières les autres. J'ai fini ce roman sans le voir passer puisque j'ai lu 406 pages en à peine 2 heures de temps.
C'est également le genre de romans qui est bon à glisser entre les mains du plus grand nombre. Il nous permet d'appréhender un thème qu'on ne connaît pas particulièrement, voire pas du tout en littérature jeunesse. Il nous fait réfléchir et peut-être prendre conscience de notre comportement face à ce qui nous échappe ou est différent. Il nous fait nous questionner sur notre propre vie, nos espoirs, nos doutes, nos craintes, nos envies, mais aussi ET surtout sur ce qui compte réellement dans la vie.
L'auteure m'a pleinement convaincue avec son histoire, la façon dont elle traite le sujet, dont elle nous livre les informations importantes tout au long du roman, sur les enjeux qui en découlent, sur les difficultés aussi bien financières que physiques ou morales que tout cela engendre, et sur cette fin... Une fin crédible, bouleversante et tout simplement en accord avec son récit. Même si je l'ai vu venir, plus j'avançais dans ma lecture et plus, je me demandais si c'était bien celle-ci que Sarah Crossan nous livrerait. 
Un petit mot également pour Clémentine Beauvais, auteure, mais surtout traductrice de ce roman. Elle nous permet de découvrir une sublime histoire grâce à sa plume poétique et tout en finesse. Je ne me suis pas encore penchée sur ces propres écrits mais cela ne saurait tarder.

En résumé, une histoire que je recommande aussi bien aux adolescents à partir de 12/13 ans, qu'aux adultes. Après tout, il n'y pas d'âge pour découvrir de belles histoires. Ce livre est touchant, crédible, addictif, original et bien pensé. Les personnages sont un véritable atout, tout comme la construction inhabituelle du récit. La plume de l'auteure est délicate tout en étant incisive, prenante et agréable à lire. Et je pense que la plume poétique de Clémentine Beauvais combinée à celle de Sarah Crossan est juste parfaite. Ce livre est une pépite que je vous recommande chaudement de découvrir!



Extraits :

Pour une fois, les extraits seront retranscrits différemment. Tout simplement dans le but de correspondre totalement au roman.

"Vous comprenez,
Tippi et moi, on n'est pas ce qu'on appelle normales -
pas le genre qu'on rencontre touts les jours, 
ni même une seule fois
              dans sa vie.

Toute personne un minimum bien élevée
nous appelle "jumelles fusionnées",
mais on nous a déjà donné d'autres noms aussi :

monstres, mutantes,
déformées, dénaturées,
et même une fois démon à deux têtes :
j'en ai tellement pleuré
que j'ai eu les yeux gonflés pendant une semaine."


"Elle insulte tout ceux
qui nous regardent de travers
et menace
de fracturer les phalanges d'un mec de seconde
qui a ricané en nous voyant.

Yasmeen n'a pas toute une cour autour d'elle,
comme les filles les plus jolies,
les blondes aux poitrines rebondies,
et aux fesses inexistantes,
mais n'empêche :
elle ne laisse personne lui marcher sur les pieds."


"Jon me prête tous les livres qu'il aime
après les avoir lus -
des tomes épais comme des cale-portes,
             coins racornis,
             tranches cassées, blanchies par le soleil.

Parfois je suis la même route que lui
je lis Les raisons de la colère,
            jusqu'à trouver une page cornée,

et je m'arrête

pour mieux habiter le rythme de sa lecture,
je ressens avec lui
ce qu'il a vécu en
           tournant ces pages,
je regarde ces mots tracer
les contours de ses pensées."



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire