vendredi 25 novembre 2016

Interview de Rachel Berthelot




1/ Pour ceux et celles qui ne te connaissent pas encore, pourrais-tu te présenter ?
Bonjour à vous tous ! Oui, je sais que vous êtes encore très nombreux, et cela ne peut plus durer ! *Concentre-toi, s’il te plaît.* Oui, hem. Je m’appelle Rachel Berthelot (non, ce n’est pas un pseudonyme), j’ai 25 ans et je vis en Alsace. J’écris depuis une dizaine d’années, déjà, et suis publiée aux éditions Sharon Kena. Que dire d’autre ? Que je ne suis pas toute seule dans ma tête ? Vous vous en rendrez compte assez rapidement... Dis bonjour, Cunégonde ! *Bonjour.* (Elle est moins drôle que moi, mais on s’y fait.) Hem.

2/ Peux-tu nous présenter tes écrits ?
Ouch. Il commence à y en avoir quelques-uns ! J’écris principalement de la romance (Oiseaux de Paradis, En Apesanteur) avec parfois un peu de Fantastique (Les neuf Gardiennes des Arts, ma série L’énigme 2+0 = 3) mais surtout beaucoup d’humour (ma Saga Creativ’Things) !

3/ Comment t’es venue l’idée et l’envie d’écrire ? D’être publiée ?
Une amie m’avait montré ce qu’elle-même écrivait pour avoir un avis extérieur. J’ai été... subjuguée et admirative, et j’ai voulu faire l’expérience !
Pour ce qui est de la publication, je ne suis pas vraiment sûre de savoir.  J’imagine que c’était la suite logique pour moi, alors, quand j’ai achevé ce qui devait être la première partie de Les neuf Gardiennes des Arts, j’ai tenté le tout pour le tout en l’envoyant à des Maisons d’édition. Et ça a marché. Le reste s’est fait dans la continuité !

4/ Comment avez-vous eu l’idée d’écrire une série à 4 mains avec Lisa Angelini ? (Série L’énigme 2+0=3)
Lisa, en plus d’être ma co-auteure, est également ma meilleure amie. Nous avions déjà écrit ensemble auparavant et ça nous manquait. Lorsqu’on a créé nos personnages, chacune de notre côté, nous n’avions aucune idée derrière la tête. Seulement l’envie d’écrire à nouveau l’une avec l’autre. Alors, on a décidé de présenter Lou et Charlie : le reste n’a été que de l’improvisation !

5/ Le moins que l’on puisse dire c’est que vous vous êtes bien trouvées niveau humour. D’ailleurs, d’où te vient-il ?
Je suis folle de naissance. C’est un don, ça ne s’explique pas !

6/ Où puises-tu ton inspiration ?
De... Heu... Pareil.
Sérieusement, de partout. Tout le temps. Le simple fait de répondre à cette interview est une source d’inspiration incroyable ! Rhaaa ! *Prends des notes !*

7/ Tu es toujours au taquet niveau écriture. As-tu encore le temps de faire autre chose ? Si oui, quoi ? Si non, qu’est-ce qui te manque le plus ?
Il m’arrive – régulièrement – de faire des couvertures de romans pour l’une ou l’autre Maison d’édition. J’aime lire, et c’est probablement ce qui me manque le plus quand j’écris, puisque je n’arrive pas à habiter deux univers en même temps (celui que je lis à tendance à m’influencer, alors j’évite).

8/ Je sais que tu bosses actuellement sur un roman au moins. Combien as-tu de projets en cours ? Combien attendent patiemment dans ton cerveau déjanté que tu les laisses sortir ?
Je suis sur deux romans, répondant aux doux noms de #Aguamenti et #Prophétie, pour le moment. Là par contre, je n’ai aucun mal à faire la part des choses, mes personnages principales étant fondamentalement différentes... qui a dit que j’étais logique, de toute façon ?

9/ Quel est le roman dont tu redoutais le plus la sortie et les premiers avis ? Celui dont la sortie t’a le plus excité ?
Chacun, l’un après l’autre. Je crois que le seul qui ne m’a pas trop inquiétée est la dernière Saison de L’énigme 2+0 = 3, sans doute parce que je n’ai que 50% de responsabilité dans son écriture. Et que je sais que c’est une tuerie. [Clin d’œil]

10/ Peux-tu nous citer tes 5 chansons préférées ? Ou plus, si tu n’arrives pas à trancher.
Ouch. J’en change tout le temps... Bon, je vais dire : Firework (Katy Perri), Blank Space (Taylor Swift), Happy (Pharrell Williams), A Thousand Years (Christina Perri), All of me (John Legend). Wow. Je suis fière de moi, je pensais pas réussir à citer quelque chose après les années 80 !

11/ Peux-tu nous citer tes 5 films préférés ? Ou plus, si tu n’arrives pas à trancher.
Les Harry Potter (« Ça ne compte quand même que pour un ! ») et donc forcément... Le Seigneur des Anneaux, Dirty Dancing, Independence Day, Insaisissables.

12/ Peux-tu nous citer tes 5 séries télés préférées ? Ou plus, si tu n’arrives pas à trancher.
Doctor Who, Game of Thrones, Once upon a time, Supernatural, Grey’s Anatomy. Et Glee, et Following. Oui, elles n’ont rien en commun.

13/ Peux-tu nous citer tes 5 romans ou séries de romans préférés ? Ou plus, si tu n’arrives pas à trancher.
Les Harry Potter de J.K. Rowling, Avant toi de Jojo Moyes, Even Dead Things Feel Your Love de Mathieu Guibé, Nos étoiles contraires de John Green et sans rire, L’énigme 2+0 = 3 (de Lisa Angelini, alors ça passe ?).

14/ As-tu un rituel d’écriture ? Si oui, lequel ?
Mh... Je ne pense pas avoir un rituel !

15/ Que doit-on ou peut-on faire pour te soudoyer afin d’avoir des infos croustillantes ?
Franchement, je suis pas difficile. *Pchuuut !* Ah, heu... Non, je ne dirai rien, même sous la torture !

16/ Quelles sont tes habitudes de lectures ? D’écriture ?
Je dirais que je dois être au calme et que, la plupart du temps, il doit faire nuit.

17/ Quels conseils pourrais-tu donner à quelqu’un qui souhaite se lancer dans l’écriture ? (Non, je ne parle pas de moi. Il y a bien assez de gens qui ont un talent pour ça et ce n’est pas mon cas lol).
Écrivez. Encore et encore. C’est comme ça qu’on se plante, et c’est comme ça qu’on progresse.

18/ Quels sont les salons ou événements littéraires où l’on peut te trouver généralement ?
J’essaie de me rendre chaque année à Livre Paris ainsi qu’aux Imaginales d’Épinal !

19/ Ton imagination est sans limite, comment le vis-tu ? Comment l’expliques-tu ?
Moi, bien. Par contre, mon entourage a un peu de mal à me suivre, parfois... L’expliquer ? Les choses extraordinaires ne s’expliquent pas ! ;)

20/ Là tout de suite, de quoi as-tu envie ?
D’un chocolat chaud devant un épisode de Supernatural. (Ou d’un Dean Winchester chaud avec du chocolat surnaturel ? Tout se mélange dans ma tête...)

21/ Pourquoi es-tu aussi sadique avec tes personnages et tes lecteurs ?
Ce sont mes personnages qui sont sadiques entre eux. Tout ce que le lecteur subit, je l’ai subi auparavant, d’une façon lente et douloureuse... Oui, forcément, c’est plus vite lu qu’écrit. Voyez ce que je suis prête à braver et encaisser pour vous ! *N’en fais pas trop, s’il te plaît.*

22/ Quelles sont tes principales qualités ? Tes principaux défauts ?
Je suis drôle. Enfin, quand on a un humour pas trop difficile... Et je suis travailleuse, il me semble, perfectionniste. Mes défauts sont les mêmes ; je me crois drôle, je suis pinailleuse, et agaçante avec mon souci du détail !
Finalement, tout dépend de quel point de vue on se place...

23/ Es-tu gourmande ? Si oui, quel est ton entrée, ton plat, ton dessert et ta friandise préféré ?
Je suis pas très gourmande mais j’ai la chance d’avoir une maman qui cuisine très bien (bisous maman !) ! Par contre, j’aime bien manger du chocolat quand j’ai un p’tit coup de mou, de blues, qu’il pleut, qu’il neige, qu’il y a du vent ou du soleil.

24/ As-tu des manies bizarres ou inavouables ?
Je parle toute seule. Et des fois, je m’engueule.

25/ Tu es une personne dynamique, joyeuse, folle, montée sur ressorts et attachante. Est-ce que tu tiens cela de quelqu’un ?
Mes parents sont très calmes quand on les connaît pas, mais c’est vrai que j’ai hérité de la folie des deux et le combo a été explosif !

26/ Où et comment te vois-tu dans 10 ans ? (J’aime bien cette question à laquelle les gens n’aiment pas répondre lol).
C’est surtout que j’en ai aucune idée... Mariée avec Jensen Ackles ?

27/ Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour l’avenir ?
Hormis la réponse à la question précédente... Haha, je dirais de continuer à être lue.

28/ Quel est l’homme connu qui te fait le plus baver ? La femme connue que tu trouves la plus belle ? (Il se pourrait que pour le mâle on est la même idée^^).
Arf, pour le mâle, je crois que je me suis déjà grillée avec mes autres réponses... Il y en a pas mal en réalité : Bradley Cooper, Daniel Radcliffe, Jensen Ackles (niahaha), Ian Somerhalder, Chris Pratt... Je n’ai pas envie de choisir. Pour la femme, je dirais... Taylor Swift.

29/ Quel trait de caractère préfères-tu chez un personnage ? Celui que tu ne supportes pas ?
Celui que je préfère, je dirais le magnétisme. C’est assez difficile de créer ça, il faut savoir doser la suggestion... Par contre je ne supporte pas les personnages apathiques, qu’on a envie de secouer pour provoquer des connexions dans le cerveau.

30/ Même question mais pour l’espèce humaine cette fois.
J’aime l’empathie et ne supporte pas la méchanceté gratuite.

31/ As-tu l’intention de renouveler l’expérience d’écrire à 4 mains ? Un nouveau projet dans ce sens est-il déjà d’actualité ? Si oui, peux-tu nous en dire plus ou c’est encore à l’état de secret universel ?
Puisque les lecteurs ont eu l’air d’apprécier notre improvisation, avec Lisa Angelini, nous avons décidé de retenter l’expérience...

32/ Quelle est la plus grosse bêtise que tu aies faite enfant ? Et en tant qu’adulte ?
J’ai démoli la porte d’entrée de chez moi... Et du coup, ça a suffi pour combler ma jauge « bêtise » à vie.

33/ As-tu des animaux ? Si oui, lesquels ?
Est-ce que Cunégonde (ma conscience) compte ?

34/ As-tu d’autres passions que l’écriture ?
J’aime le cinéma, et l’art en général... L’admirer quand je ne le pratique pas !

35/ Quelle est la plus grosse folie que tu n’aies jamais faite ?
J’ai écrit un livre. (Et j’ai aimé ça.)

36/ Ta couleur préférée.
Le rouge.

37/ Celle que tu détestes.
Le rose.

38/ Ta glace préférée.
Vanille !

39/ Tes bonbons préférés.
Je n’aime pas ça.

40/ Ton parfum (celui qu’on vaporise) préféré.
Angel.

41/ Thé, café ou chocolat.
Chocolat. Sinon café.

42/ Chocolat noir, au lait, blanc, aux noisettes, etc…
Pourquoi choisir ? Bon ok, on va dire au lait.

43/ Ta saison préférée et pourquoi ?
Le printemps. Ni trop chaud ni trop froid, du soleil, de belles couleurs...

44/ Ton vêtement préféré ?
Mon pyjama Carte du Maraudeur !

45/ Ton alcool préféré ?
Un vin blanc bien sucré.

46/ Ton/ta auteur(e) préféré(e).
J.K. Rowling, évidemment.

47/ Ton/Ta chanteur(se) préféré(e).
Ouch... Comme pour les chansons, j’ai du mal. Je dirais Calogero et Adele.

48/ Ton acteur/actrice préféré(e).
Je dirais Eddie Redmayne, notamment pour son rôle dans Une merveilleuse histoire du Temps. J’ai hâte de le voir dans Les Animaux Fantastiques !
Et en actrice, je n’arrive vraiment pas à me décider, donc je pense que je ne vais citer personne.

49/ Ton animal préféré.
Le loup.

50/ Un p’tit mot pour la fin ?
Je te remercie infiniment pour cet échange, j’espère avoir satisfait ta curiosité et celle de tes visiteurs ;)

Merci à toi pour cette interview !!!
Merci à toi, voyons ;)

Rachel Berthelot est l'auteure de plusieurs romans dont vous trouverez les visuels et résumés ci-dessous :


Louane Harper et Charlie Reed sont des jeunes comme les autres.
"Attends on nous insulte là?"
" Ça m'en a tout l'air, c'est pas très gentil..."
Bon, disons qu'ils essaient de l'être. Âgés d'une vingtaine d'années, leurs vies respectives sont pourtant déjà bien remplies... et hautes en couleurs. Ils vivent tous deux avec  un secret, un don...
"Un don?! Une malédiction oui!"
"Laisse, ils peuvent pas comprendre."
Vous avez fini? Je disais donc que l'un comme l'autre est atteint d'une syndrome assez particulier... Elle disparaît sous le coup de l'émotion, il change de sexe selon la température de l'eau qu'il touche. Et quand deux êtres aussi exceptionnels et différents sont amenés à se rencontrer, ça fait parfois des étincelles... et souvent de grosses frayeurs.





 Entre vie privée et professionnelle, Louane et Charlie parviennent à trouver un équilibre...
Seulement les choses ne sont pas toujours roses à Viastella, et un événement peut très vite tourner au désastre!
"Comment ça au désastre?!" "Je ne sais pas... mais ça fait peur."
L'un apprend à ses dépends que chaque acte à des conséquences et que celles-ci prennent parfois un ampleur inattendue. L'autre se découvre victime de sa naïveté et de sa confiance aveugle... Quel est le prix à payer quand l'illusion s'efface? "Tout ça ne me dit rien qui vaille..." "Rien qui vaille? On va tous mourir, oui!"
Pas de panique à bord! Si tout le monde s'accroche on devrait pouvoir traverser les intempéries sans trop de dégâts... Le chemin à beau être parsemé d'embûches, l'humour reste votre meilleur atout! Alors, prêts à embarquer?




Pour oublier, certains changent de fréquentations...
"Je ne vois pas de mal à ça!"
...d'autres changent d'air.
"Ça vaut toujours mieux que de se terrer..."
Mais certaines choses ne s'oublient jamais.
"Oh, tout dépend de ce que l'on consomme!"
La passé peut resurgir à tout instant.
"Et moi qui croyais en avoir fini avec ça!"
Le retour à la réalité peut être difficile. Que risque-t-on à prendre un nouveau départ?

Nos deux héros ne sont pas au bout de leurs surprises...
Allez savoir ce que Viastella, la splendide et mystérieuse ville des arts, leur réserve!




Alors que la vie continue à Viastella, nos deux amis se retrouvent dans leurs meilleurs rôles : réfléchir (trop) et fuir (loin). "C'est sûr que faire l'autruche, ça résout tous les problèmes." "non mais, au moins ça les attire pas! Tu devrais essayer parfois." Jusqu'où seront-ils prêts à aller pour un job? "Ça dépend ce qu'on risque au juste!" "Toute peine mérite salaire... on peut avoir les chiffres?"
L'ennui, c'est qu'à trop jouer avec le feu, on finit par se brûler. De nouveaux pions se mettent en place sur l'échiquier des dons... Reste à savoir qui fera échec et mat.





Les pions se déplacent, les stratégies se dévoilent, mais la partie ne fait que commencer. Que faire lorsqu'on est pris au piège?
"Euh...espérer que quelqu'un nous vienne en aide?"
"Tout ça parce que tu n'écoutes jamais..."
Viastella n'est pas la seule à renfermer des mystères... Un voyage outre-mer apporte son lot de nouvelles, pas toujours facile à accepter.
"Encore des secrets? Quand est-ce que ça va s'arrêter?"
"Je sens que ça va encore être pour ma pomme..."
Quand on ne sait plus à qui on peut faire confiance, la paranoïa prend le dessus...
Est-il toujours plus sage de suivre ses instincts?




Alors que la partie semble sans fin, un nouveau joker apparaît... Nos deux héros parviendront-ils à le convaincre de rejoindre leurs rangs?
"De toute façon, on a plus rien à perdre!"
"Je connais plein de moyens de persuasion..."
Malheureusement, les choses sont loin d'être aussi simples.... Comment savoir qui est le vrai marionnettiste?
"Qui que ce soir, j'ai bien l'intention de lui couper les fils!"
"En espérant que ce soit la dernière énigme..."
Les coups dans le dos s'enchaînent et les retournements de situation s'accumulent... jusqu'à ce que les masques tombent.



Cassandra Chemine, c'est elle. "Cassy" pour les intimes. "Sissi" pour les suicidaires.
A peine sortie de l'école, cette jeune diplômée se fait embaucher par une grande boîte du communication Parisienne : Creativ'Things. Et comme si ce n'était pas assez, on la propulse directement Manager!
Sauf que quand on doit diriger deux services, l'un géré par un coléreux et l'autre par un profiteur, les choses peuvent rapidement prendre une tournure inattendue...
Ce livre est à déguster avec du thé et un pot de crème glacée!



Au détour d'une rupture amoureuse, la jeune Andréa Bernardt se retrouve dans un petit appartement parisien, les rêves et le cœur brisés. Pourtant, elle n'est pas totalement seule : Cassy, sa copine de toujours, va faire en sorte de lui dénicher un stage chez Creativ'Things. Mais c'est sans compter sur le tempérament d'Andy, bien décidée à ne pas de faire... rouler sur les pieds. Comment espérer garder son poste quand on n'a pas la langue dans sa poche et que nos pieds vont toujours dans le plat?
Entre coups de gueule et coup de cœur, c'est sûr, elle ne s'en sortira pas indemne...




Ally est une jeune femme brisée par son dernier petit ami. Kyle, lui, ne veut plus voir de femme, même en peinture. Le point commun entre ces deux victimes de l'amour? Un vol. Alors que New York et Las Vegas leur ouvrent les bras pour débuter leur célibat, ils vont se voir confrontés à un imprévu... de taille. Qui a dit que les hommes et les femmes sont tous les mêmes? Et pour vous, ce serait pile ou face?




Beth Stockwell a 20 ans, vit aux Nord des USA, va à la Fac. Une jeune fille adepte de la littérature Fantastique et Fantasy, berçant son quotidien par des aventures extraordinaires et des épopées médiévales... Son existence banale, auprès de sa mère veuve, satisfait pourtant cette amoureuse des livres qui s'évade à leur lecture. Jusqu'au jour où Beth se rend à l'Island's Books, la bibliothèque du centre-ville de Davenport, et u rencontre les Blackstone, Adrian et sa sœur Jennifer vont d'abord intriguer la jolie rousse, puis, peu à peu, modifier sa vie...




Meghan Turner a quitté sa ville natale il y a sept ans. Aujourd'hui, elle y revient pour passer des vacances chez Nora, sa meilleure amie, mais aussi pour fuir une relation qui ne lui correspond plus. Meghan a besoin de changements et il semblerait que les amis de Nora soient bien capables de le lui apporter.
Seulement il n'est pas si aisé de faire une croix sur son passé, surtout au milieu d'une ville dont on connaît les fantômes...
Qui est réellement Meghan Turner?
Chassez le naturel, il reviendra à tire-d'aile...





Quand on est comme moi, sans attache, sans peur et sans reproche, la vie paraît facile. Sauf qu'être sans attache ne signifie pas "être seule au monde".
Si je vous dis qu'il y a bien une chose à ne pas faire avec son meilleur ami, vous voyez de quoi je parle? Ça ne m'a pas semblé si grave sur le coup (faut dire que je n'avais pas la tête à ça)... mais Adam a finir par me douter de mes sentiments. Et il n'y a pas pire que ça!
Du moins, c'est ce que je pensais avant d'être témoin d'un règlement de compte entre dealers. Et quand les masques tombent, les décisions s'avèrent plus difficile à prendre.



























jeudi 24 novembre 2016

Quand la mission se termine, tome 5 : Quand l'amour s'en mêle de Christi Snow




Éditeur : Juno Publishing France
Parution : 9 novembre 2016
Pages : 239
Prix : 5.49€

Synopsis :

La dernière relation de Tony Vincent s'est terminée avec violence. Depuis lors, elle a décidé qu'elle était mieux sans hommes. Mais quand elle trouve Nathan, son jeune voisin âgé de dix-sept ans, inconscient et battu, c'est un homme qu'elle ne peut pas abandonner. Mais aider Nathan signifie faire confiance à l'inspecteur Brian Barnes, un autre homme qui l'a blessée par le passé. C'est quelque chose qu'elle n'est pas tout simplement pas certaine de pouvoir faire.

L'inspecteur Brian Barnes a vu un trop grand nombre de criminels déjouer le système. Il est épuisé et a beaucoup trop de regrets. La façon dont il a traité Tony Vincent lorsqu'il avait été blessé est en haut de sa liste. A l'époque, il ne pouvait pas supporter de se regarder et encore moins que quelqu'un qu'il n'avait pas réussi à protéger prenne soin de lui. Maintenant, elle a besoin de son aide et il refuse de la décevoir à nouveau. Mais la maintenir en vie exige qu'il laisse son cœur en dehors de ça. Chose difficile à faire quand vous êtes pris au piège dans un refuge de montagne romantique, même si c'est l'endroit le plu sûr pour Tony et son protégé.

Avec le danger au coin de chaque rue, il est difficile de savoir en qui on peut avoir confiance, en particulier pour trois personnes qui ont été trahies auparavant. Mais il se pourrait qu'ils découvrent que la meilleure famille est celle qui n'est pas liée par le sang.

Merci à Juno Publishing France pour ce partenariat!

Mon avis :

Si vous me suivez depuis un petit moment, vous connaissez mon amour pour cette série. Chaque tome est excellent et me fait passer un super moment de lecture! C'est donc avec joie et impatience que j'attendais ce dernier tome de la saga principale.

Dans cet ultime tome, nous découvrons plus en profondeur Brian Barnes. Nous l'avons rencontré dans chaque tome puisque c'est lui qui se chargeait d'aider les différents protagonistes. C'est un personnage qui m'intriguait et sur lequel je voulais en savoir davantage, je suis donc très heureuse que l'auteure lui ai accordé son propre tome. 

On retrouve Brian dans un prologue juste après les événements du tome 4 puis, ensuite l'histoire démarre cinq mois après. Lors de sa convalescence, il a été dur et blessant avec Tony qui ne chercher qu'à l'aider alors, qu'il tient énormément à elle. Depuis sa blessure, il s'est vu attribuer un coéquipier et c'est donc ensemble qu'ils travaillent à présent. Un beau jour, ils sont envoyés à l'hôpital pour interroger un témoin d'une agression homophobe. Quelle n'a pas été sa surprise quand il découvre qui est ce témoin? Tony. Pour lui qui voulait garder ses distances vu leur passé commun, il va devoir conjuguer travail et la maîtrise de soi vis-à-vis de ses désirs.

Tony et son jeune voisin Nathan ont mis les pieds dans une sombre histoire dont ils ne sortiront pas indemnes. Leur seul espoir n'est autre que Brian, le policier pour qui elle a des sentiments.

Brian est un personnage fort attachant que j'adore. Il est courageux, plus têtu qu'un troupeau de mules, un peu macho dans le sens où c'est à lui, l'homme de prendre soin d'une femme et pas l'inverse, drôle (même si c'est parfois à ses dépens), intelligent, ordonné, respectueux et consciencieux. Rien ne sera fait pour lui faciliter la vie, mais il trouve toujours le moyen de retomber sur ses pieds et de continuer à avancer. Jusqu'ici c'était un personnage secondaire assez peu développé et mystérieux pour le lecteur, donc je suis vraiment heureuse de le découvrir plus dans l'intimité.

Tony est une jeune femme au passé compliquée. La vie ne l'a pas épargné jusque là et je l'ai trouvé très touchante. Malgré tout ce qu'elle a vécu, elle n'hésite pas à se mouiller et faire tout ce qu'elle peut pour aider Nathan. C'est une battante. Elle est intelligente, soucieuse des autres, au caractère bien trempé et à la langue bien pendue, elle est courageuse, déterminée, mais également sensible et fragile. C'est un personnage que j'ai aimé suivre tout au long de cette nouvelle aventure.

Nathan, le jeune voisin de Tony est un garçon adorable. Il est homosexuel et lorsqu'il l'a annoncé à son père, celui-ci la mis à la porte. Depuis, il s'est fait émancipé, à son propre logement (en face de chez Tony) et travaille pour subvenir à ses besoins. Mais tout bascule le jour où celui-ci se fait violemment agressé alors qu'il n'avait rien fait de mal. C'est un jeune homme courageux, téméraire, débrouillard, plein de vie, gentil, touchant, attachant et drôle.

Concernant ces trois personnages très opposés au premier abord, je serais incapable de choisir celui que j'ai préféré. Je les ai adoré tous les trois et ils m'ont tous touchés d'une manière différente.

Christi Snow a une plume que j'adore. Elle est fluide, agréable et prenante. Elle ne se contente pas de faire des romances basiques et prévisibles. Elle va toujours chercher de quoi rendre son récit plus intéressant, intriguant, passionnant et addictif. Elle aborde ici des thèmes qui sont malheureusement toujours d'actualité. Ici, on peut retrouver les thèmes de l'homophobie, du "harcèlement sexuel" ou encore celui où les gens se sortent de n'importe quelle situation parce qu'ils ont le bras long. Elle ne tombe pas dans la facilité ou le déjà vu et nous offre toujours de belles histoires, mais surtout des histoires crédibles. Rien n'est tout blanc ou tout noir. Dans la vie il y a de bons et de très mauvais moments auquel on doit faire face. Il y aura toujours des événements dont on peine à se relever et pourtant on le fait et on continue d'avancer même si c'est douloureux. Elle clôt ici sa saga principale de façon explosive! Je trouve que les émotions qu'elle transmet sont justes et subtiles. En gros, j'aime d'amour cette série et je ne m'en lasserais pas. Je compte bien les relire à l'avenir.

En résumé, une saga excellente qui m'aura procurer de très belles heures de lectures et beaucoup d'émotions. Des histoires différentes, des intrigues et vécus propre à chaque personnage et des personnages qui ne vous laisseront pas insensibles. Un subtil mélange entre policier et romance qui nous transporte dès les premières pages. Une saga néanmoins pour adultes puisqu'elle contient quelques scènes de sexe, mais que je vous recommande chaleureusement!!!


Extraits :

"Ne sachant plus quoi faire, elle se décida à appeler la police. Elle leur raconta l'histoire avec les hommes agités, elle décrivit l'état de leurs vêtements et de leurs mains, et signala leur départ en voiture. Ils étaient visiblement ivres. La standardiste la remercia, mais l'informa qu'à moins d'être arrêtés rapidement, la police ne pourrait pas faire grand-chose. Elle lui promit aussi qu'une voiture de police viendrait faire une patrouille pour vérifier que tout allait bien!"

"Personne ne méritait ça, tout particulièrement Nathan. Il n'avait que dix-sept ans et il avait déjà relevé bien des défis. Il avait rencontré des difficultés dans sa vie. Et il était un des gamins les plus géniaux qu'elle ait pu connaître, toujours poli et gentil.

Ils s'étaient rapprochés de façon tout à fait improbable ces derniers mois mais alors qu'elle se remettait difficilement de sa déception sentimentale et qu'il apprenait à se débrouiller tout seul après que son père l'ait battu, jeté dehors et abandonné. Ils avaient appris à compter l'un sur l'autre."

"L'impression de gâchis énorme qu'il ressentit lui fit fermer les yeux. Il prit son téléphone et appela le commissariat. Il observa la pièce pour voir s'il pouvait repérer des indices avant que les agents de la police scientifique n'arrivent. Il n'y avait aucun signe de lutte, mais il n'y avait pas non plus de lettre de suicide visible, pour le moment."




mercredi 23 novembre 2016

Chupacabra, tome 1 : Chupacabra à l'école des vampires de Sébastien Tissandier et Vael Cat




Éditeur : L'ivre-Book
Parution : 24 septembre 2016
Pages : 102
Prix : 2.99 € (numérique) et 10€ (papier)

Synopsis :

La vie n'est pas simple lorsqu'on est le seul vampire allergique au sang humain! Du coup, le jeune Chupacabra se promène constamment avec Rustine, sa fidèle chèvre anémiée, qui lui sauve la vie à chaque fois qu'il cède à la tentation.
Mais lorsque les parents du jeune suceur de sang tombent gravement malades, Chupacabra et Rustine vont être livrés à eux-mêmes et tout faire pour les sauver avec l'aide de ses amis. Suivez Globule la chauve-souris et plongez dans ce roman illustré pour jeune ados, bourré d'humour et de rebondissements.

Merci à L'ivre-Book pour ce partenariat!

Mon avis :

Dans ce premier tome nous découvrons Chupacabra. Il s'agit d'un jeune vampire allergique au sang humain. Rare sont les vampires comme lui. De ce fait, il est la risée de l'école et n'a que très peu d'amis. Les autres élèves prennent un malin plaisir à se moquer de lui. Comme si son allergie ne suffisait pas, il se voit contraint d'aller en cours accompagner de sa chèvre. Ils doivent apporter leur en-cas et du coup, il ne passe pas inaperçu.
On découvre l'univers, l'intrigue et les personnages dans ce premier tome.

Chupacabra est un jeune vampire hors du commun. Son adaptation au sein de l'école est assez compliquée à vivre pour lui. Il est différent, têtu, il râle constamment après Rustine et ne peut s'empêcher de céder à la tentation dès qu'une occasion se présente. Quand quelque chose lui tient à cœur, il y met tout ce qu'il peut pour parvenir à ses fins (ou presque)! Si au début, il m'a fait de la peine et que je comprenais son ressenti, au bout d'un moment il m'a agacé. Il fait des bêtises, mais au lieu de s'en rendre compte et d'essayer de se reprendre il s'en prend continuellement à Rustine.

Rustine est en quelque sorte liée à Chupacabra. Elle lui sert de garde manger sur pattes. Elle doit se nourrir énormément pour compenser ce qu'elle perd quand le jeune vampire se nourrit auprès d'elle. Dès que Chupacabra s'en prend à elle verbalement, elle se venge et laisse des excréments sur son passage. Elle me fait rire car même si ce n'est "qu'un animal", elle comprend parfaitement le langage vampirique et n'hésite pas une seconde à se venger. Néanmoins, elle reste fidèle au jeune vampire et lui sauve sans arrêt la mise. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle n'est pas rancunière. Mais certaines scènes où elle sert de nourriture m'ont fait de la peine pour elle. J'espère que Chupacabra changera de comportement envers elle par la suite.

On rencontre également les quelques amis de Chupacabra qui lui seront d'une grande aide. Ils ont chacun leur personnalité et le mélange est intéressant et original.

La plume de l'auteur est fluide et agréable à lire. Son idée de base est originale et j'ai aimé le fait que le thème de la différence soit ici abordé. Il n'y a pas que celle de Chupacabra, mais également celle de l'un ses amis. Certains personnages sont attachants, d'autres drôles et de manière générale, je les ai préférés au personnage principal. Chupacabra a de bons côtés mais également un côté qui m'a parfois déplu. Dans ce roman, nous avons également des dessins qui illustrent le récit et j'ai bien aimé les découvrir au fur et à mesure de ma lecture. L'histoire est intéressante et originale tout comme les personnages, mais il m'a manqué un peu d'actions ou de révélations pour me convaincre pleinement. Après il s'agit d'un premier tome assez court, donc je peux comprendre que cela n'arrive pas dès le début. Je suis assez mitigée sur ce premier tome mais tout de même curieuse de découvrir la suite.

En résumé, un livre jeunesse intéressant et original où la différence est au cœur du récit. Des personnages attachants ou drôles, mais un personnage principal qui n'a pas su me séduire totalement. Une plume fluide et agréable ainsi que de jolis dessins prennent place dans ce premier tome. Même si mon avis personnel est mitigé, je me ferais une joie de découvrir le second tome. Je vous le recommande tout de même car, il y a de très bons avis sur cette histoire!




Extraits :

"Le jeune homme observa celui qui venait de lui sauter dessus. Il devait avoir une dizaine d'années et avait le teint pâle. Il possédait deux yeux cernés, aussi ronds et démesurés que ceux de la chèvre. Ses pupilles dorées contrastaient avec ses cheveux noirs désordonnés. Une canine pointue dépassait sur sa lèvre inférieure grisâtre. Il portait un pantalon et un gilet sans manches noirs, ainsi qu'une chemise blanche. Mais ce qui étonna le plus l'homme, c'était la ridicule petite cape noire que le garçon exhibait : elle lui arrivait au milieu du dos et son col, démesurément grand, lui remontait jusqu'au niveau des oreilles."

"Chupacabra venait de terminer sa toilette, mais il fulminait toujours à l'extérieur. Il aurait tant voulu être un vampire comme les autres. A cause de son allergie, sa croissance était ralentie, le sang de chèvre étant moins riche que le sang humain. Voila pourquoi il était petit pour son âge. Mais ce qu'il détestait par-dessus tout c'était cette satanée biquette qui le suivait partout et dont il ne pouvait se passer. Il était la risée de ses camarades à l'école des vampires lorsqu'il entrait en classe, traînant sa chèvre par sa corde."

"Le premier, Borg, était un grand maigrichon aussi futé que ses pieds. Il avait toujours un regard livide, sans aucune expression, mais suivait Marcus comme son ombre. Frog, quant à lui, était aussi petit que Chupacabra, mais rondouillard. Avec ses grands yeux qui lui mangeaient le visage et son éternel sourire laissant dépasser ses canines, il ressemblait à une grenouille."

mardi 22 novembre 2016

Top Ten Tuesday du 22 novembre 2016



source de l'image : http://frogzine.weebly.com/


Ce rendez-vous initialement créer par The Broke and the bookish fut repris en français par Frogzine.

Thème de la semaine : Les 10 séries littéraires que vous aimeriez lire mais que vous n'avez pas encore commencées.








Voici 10 des sagas que j'aimerais découvrir et qui sont dans ma PAL.


Et vous, quel est votre top 10?

lundi 21 novembre 2016

C'est lundi, que lisez-vous? (29) 21 novembre 2016




Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspiré de It's Monday, What are you reading? by One Person's Journey Through a world of Books. Il est actuellement repris chaque semaine par Galleane.

Comme chaque semaine on répond à 3 petites questions:

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée?
2/ Que suis-je en train de lire?
3/ Que vais-je lire ensuite?

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée?




2/ Que suis-je en train de lire?



3/ Que vais-je lire ensuite?




Et vous, quel est votre bilan de la semaine passée?



mardi 15 novembre 2016

The mortal instruments, tome 5 : La cité des âmes perdues de Cassandra Clare



Éditeur : Pocket Jeunesse
Parution : 22 mai 2014
Pages : 600
Prix : 18.15€

Synopsis :

Clary est folle de joie, Lilith serait anéanti et Jace sauvé... Mais quand les Chasseurs d'Ombres viennent le libérer, ils ne trouvent que du sang et du verre brisé. Jace a disparu. Clary découvre bientôt qu'il est devenu un serviteur des démons! Son sort est désormais lié à celui de Sébastien, son pire ennemi...
Pour sauver l'homme qu'elle aime, Clary va devoir risquer plus que sa vie. Existe-t-il encore le moindre espoir?

Mon avis :

Comme pour tous les tomes de cette saga, je l'ai lu en LC avec La lecture de Steph.
Dans cet avant dernier tome (de la saga principale), nous retrouvons nos héros quelques minutes après les événements qui clôturent le tome précédent. Jace a disparu. Il ne reste pour seule trace que du verre brisé et du sang. C'est le branle-bas de combat au sein de nos héros, mais aussi des Chasseurs d'Ombres et de l'Enclave. Tous vont essayer de retrouver Jace et surtout Sébastien. Le premier fait partie des leurs. Quant au second, il risque d'être encore plus dangereux que jamais. Jusqu'au moment où d'autres menaces planent sur le monde et que l'Enclave prenne la décision de laisser de côté les recherches. Clary, Alec, Magnus, Isa, Simon, Maia et Jordan devront alors se débrouiller par eux-mêmes.
Les retrouveront-ils? Pourront-ils briser le lien qui les unit? Que prépare Sébastien? Mais surtout, y arriveront-ils à temps?

Clary se sent coupable de la disparition de Jace. Elle s'en veut de l'avoir laissé seul sur le toit et redoute plus que tout de ne pas le retrouver à temps. Avec l'aide de ses amis ou dans leur dos, elle va une nouvelle fois se mettre dans une situation impossible. Elle est forte, courageuse, têtue, mais aussi stupide. Elle veut bien faire mais au lieu de se réfléchir, elle se jette corps et âme dans les ennuis. Je pensais qu'au fur et à mesure des tomes elle grandirait, évoluerait, mais au lieu de ça elle ne cesse de s'entêter, ne pense qu'à Jace sans se soucier des autres. Je la trouve parfois égoïste et bête même si à d'autres moment elle peut-être touchante. Elle a trop de réactions immatures et commence à m'énerver.

Alec quant à lui m'a déçu dans ce tome. Lui qui est toujours droit, intègre et le plus réfléchi de tous va commettre erreur sur erreur. D'un côté nous avons Alec le guerrier, prêt à tout pour aider et sauver les siens ou protéger l'humanité et de l'autre côté, Alec le mec hyper jaloux. Plus le temps passe et plus sa relation avec Magnus devient compliquée. Alec harcèle Magnus de questions mais il n'est pas prêt à entendre les réponses et ne les acceptent pas. Il lui pourrit la vie. Il ira même jusqu'à envisager très sérieusement l'inimaginable. J'avoue que ce côté de sa personnalité m'a déçu et énervé. J'avais deviné depuis le début comment tout cela se finirait. J'espère sincèrement qu'il apprendra de ses erreurs et fera tout pour se rattraper dans l'ultime tome.

Isabelle quant à elle, m'a beaucoup, beaucoup touchée. Elle nous montre enfin un aperçu de ce qui se cache derrière sa forteresse. On l'a retrouve les nerfs à vie, à fleur de peau  et cela fait un bien fou de la découvrir plus intimement. Même si c'est toujours une guerrière (et elle nous le prouvera encore ici), son côté plus "humain" se dévoile au fur et à mesure des pages. Bon par contre, il ne faut pas trop rêver non plus, elle a des doutes, de l'angoisse, elle est moins sure d'elle et n'ose pas forcément dire ce qu'elle ressent aux personnes concernées. J'espère également pour elle qu'elle laissera enfin parler son cœur pour la suite et fin.

J'ai eu un énorme souci pendant ma lecture sans doute dû à une mauvaise mise en page. Je m'explique. Nous suivons les points de vue de pas mal de personnages dans ce cinquième tome, malheureusement on s'y perd très vite. Lors des changements de points de vue, on a pas forcément de grands espaces blancs ou de saut de ligne. On se retrouve parfois avec un point de vue, la phrase se termine en bout de ligne, on passe à la ligne suivante avec un autre point de vue sans rien qui nous permettent d'identifier que ce n'est plus la même personne que l'on suit. C'est déroutant, énervant et clairement chiant. J'espère ne pas retrouver ce même genre de souci dans le dernier tome qui fait près de 800 pages sinon ça promet une lecture difficile.

La plume de Cassandra Clare est heureusement toujours aussi fluide et agréable à lire. Même si j'ai beaucoup aimé la dernière partie de ce tome, j'aurais tendance à lui reprocher le fait de s'acharner encore et toujours sur Jace et Clary. Certes, il s'agit des personnages principaux mais quand même. Ils sont toujours visés directement et les autres sont relativement peinards par rapport à eux. Ça me gêne beaucoup. Cela fait cinq tomes que les bouleversements sont prévisibles, attendus et cela devient redondant. Elle utilise un peu trop à mon goût le schéma suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis. Elle souffle le chaud puis le froid en permanence et je me lasse de cette histoire pourtant si prometteuse vu le résumé. Heureusement pour moi, arriver à la moitié de ce tome elle décide de nous faire faire un virage à 360° pour mon plus grand bonheur. Elle nous offre ENFIN ce que j'attendais, à savoir des choses inattendues et surprenantes. On a le droit à du suspens, de l'angoisse et des revirements qui bousculent tout et tout le monde. Du coup, la seconde partie s'est transformée en réel plaisir de lecture. La fin a réussie également à susciter un engouement particulier à découvrir le fin mot de la saga. Certains personnages m'ont énervé, d'autres m'ont déçue, mais j'ai également eu une ou deux belles découvertes. Ce n'est pas une saga dont je me souviendrais particulièrement dans quelques années et je pense la revendre au complet dès que je l'aurais lu cet ultime tome. Au moins je me serais fait mon propre avis dessus même si il ne rejoint pas la majorité. A l'heure où je rédige cet avis, je ne pense pas me pencher sur les séries dérivées.

En résumé, une mise en page déroutante et énervante, mais une intrigue différente qui relève un peu la moyenne. Concernant les personnages, il y a de belles surprises et de très mauvaises, même si dans l'ensemble ils étaient assez plaisants à suivre pour la majorité. Certains de leurs choix m'ont fait lever les yeux au ciel et d'autres m'ont laissée bouche bée. L'auteure change de direction et nous fait faire un 360. J'espère sincèrement qu'elle continuera sur sa lancée pour la fin de cette saga principale.





Extraits :

"Elle se rappelait ce moment dans les moindres détails. Le jardin sur le toit. Cette nuit d'octobre cristalline, ces étoiles blanches clignotant sur un ciel noir sans nuages. Les runes peintes sur le carrelage maculé d'ichor et de sang. Le baiser de Jace, seul réconfort dans cet environnement glacé. L'anneau des Morgenstern autour de son cou."L'amour qui meut le soleil et les autres étoiles." Elle lui avait lancé un dernier regard avant que l'ascenseur ne s'enfonce dans les entrailles de l'immeuble. Puis elle avait retrouvé le reste de la bande dans le hall, embrassé sa mère, Luke et Simon, mais comme chaque fois, une part d'elle-même était restée là-haut avec Jace, sur ce toit dominant les lumières froides de la ville."

"- C'est un projet risqué, et je suis à peu près sûre qu'une fois ma décision prise, je ne pourrai pas revenir en arrière. Alors si l'un d'entre vous ne veut pas venir avec moi, ce n'est pas grave. Je comprendrai. 
Simon s'avança vers elle et posa sa main sur la sienne. Il n'avait pas besoin de réfléchir. Où qu'elle aille, il irait. Ils avaient vécu trop de choses ensemble pour qu'il en soit autrement. Isabelle l'imita, puis Alec; des gouttes de pluie perlaient comme des larmes au bout de ses longs cils noirs, mais il semblait résolu. Tous quatre se tinrent fermement la main, et Clary fit tinter la clochette."

"Il ne pouvait pas s'empêcher de penser à sa relation avec Magnus, comme on s'inquiète au sujet d'une dent cariée. Il savait que cela ne faisait qu'aggraver la situation de réagir ainsi, mais c'était plus fort que lui. Magnus n'avait rien fait de mal. Ce n'était pas sa faute s'il était vieux de plusieurs centaines d'années et s'il avait déjà aimé auparavant. Mais cette idée empoisonnait l'esprit d'Alec. Et, à présent qu'il en savait à la fois plus et moins sur la situation de Jace que la veille, il avait besoin de parler à quelqu'un, d'aller quelque part, en un mot, d'agir."