vendredi 17 juillet 2015

Belle de Robin McKinley





Synopsis:


Vous croyez connaître l'histoire de la Belle et le Bête? Pourtant, celle-ci ne commence pas par " Il était une fois..."



Belle ne l'est pas, belle; la grâce et le charme sont allés à ses deux sœurs. Son prénom, elle le doit à son esprit et à l'ironie de la vie. Mais peu lui importe, elle fuit les mondanités et n'a que faire des robes élégantes. Elle leur préfère les vieux livres et les longues cavalcades. L'atout de Belle, c'est son fort caractère, qui lui sera bien utile. Car son père est ruiné.



Bientôt, ils partent pour le Nord, cette étrange contrée où vivent lutins, sorciers et dragons. Et là-bas, la Bête se cache...



Mon avis:



Il faut savoir que je suis une fan inconditionnelle de La belle et la Bête. Quand j'ai découvert il y a quelques mois, que cette réécriture existait, je me suis dit il me la faut à tout prix. En faisant mes recherches, j'ai découvert qu'il était prévu en format poche dans les mois à venir. Préférant de loin la couverture du poche et coûtant surtout deux fois moins cher, j'ai attendu sa sortie. Je l'ai lu rapidement vu qu'il a rejoint ma PAL il y a un mois.


Je ne connaissais absolument pas l'auteure de ce roman et ne savait donc pas à quoi m'attendre. Pour cette histoire, je ne vous ferais pas de résumé à ma façon car, je pense que tout le monde connaît les bases du conte même si ce sont celles de la version quelque peu édulcorée de Disney.

Le langage choisit par l'auteure est simple en compréhension malgré qu'il soit plus élaboré que ce à quoi je m'attendais. J'ai littéralement englouti les pages les unes derrière les autres. Je ne pouvais pas le lâcher et l'ai lu en moins de 24h. Je voulais savoir où cette réécriture me conduirait.

Certains détails de l'oeuvre originale sont bien présents ici. Nous avons le marchand, ses trois filles, Belle qui passe son temps le nez dans les livres, le château, la Bête...
Cependant, Robin McKinley a su réécrire le conte en y imposant sa patte, un univers plus détaillé et somptueux, encore plus magique que celui de Disney, de nouveaux personnages avec leurs histoires, elle a changé la personnalité de certains protagonistes principaux.

Belle est petite, pas forcément belle, elle a un caractère bien trempé, elle n'aime pas les mondanités ou les splendides robes. C'est une fille simple qui aiment les choses simples. Elle a un certain charme même si elle ne nous est pas décrite comme belle.
Nous apprenons aussi à connaître ses sœurs à contrario de l'oeuvre de base. Au départ, elles sont assez arrogantes et on du mal à se faire à leur nouvelle condition sociale mais cela ne dure pas fort longtemps. J'ai fini par les apprécier toutes les deux avec leurs qualités mais aussi leurs défauts.
Certains personnages sont relativement présents, d'autres le sont moins mais nous apprenons à les découvrir un minimum tous autant qu'ils sont.

Parlons de cette Bête et du château...
Pour tous les fans de la bibliothèque avec son échelle, je vous rassure celle-ci est également présente.
Une fois de plus, l'auteure a su me surprendre concernant ce personnage. Il est complexe, torturé,généreux mais malgré sa solitude qui lui pèse énormément, il n'en reste néanmoins une " bonne Bête". Il ne veut pas faire souffrir Belle, il veut juste de la compagnie. Même si ce sont des choses que l'on devine dans toutes les œuvres qu'elles soient littéraires ou cinématographiques, ici, ces émotions sont clairement exprimées et j'ai apprécié cet aspect de ma lecture.

L'auteure nous offre ici, un monde magique à en éblouir plus d'un. Les paysages et jardins sont tellement bien décrit ( sans que cela père sur notre lecture ou provoque des lenteurs ) que nous n'avons aucun mal à nous imaginer les parcourant au côté de Belle. Tout est magique dans ce château et ses environs mais je n'en dirais pas plus pour que vous puissiez garder l'effet de surprise.

Cette réécriture m'as clairement convaincue , j'ai été émerveiller par la beauté des lieux et par l'ambiance qui règne dans cette demeure. J'ai aimé les personnages, l'univers magique, les lieux, les nouveautés...
Si je devais donner un seul point négatif à ce roman ce serait le fait que l'auteure aurait pu aller encore bien plus loin dans sa réécriture.

Extraits:


" Etre pauvre me seyait . Aux côtés de Grâce, fragile et éthérée, je fus une demoiselle d'honneur presque présentable au mariage de notre sœur Espérance. Une année de soleil et de vent avait suffi à unifier mon teint, et comme je refusais obstinément de porter un chapeau, j'avais pris une jolie couleur dorée. "



" Sur un côté, de gigantesques armoires, dont les battants s'écartèrent, révélant des centaines de robes, toutes plus belles les unes que les autres. D'une étagère tout en haut, tomba un rouleau de satin bleu marine piqué d'oiseaux en fil d'argent qui se déroula à mes pieds. Près des armoires se trouvaient des tables basses, sur lesquelles s'alignaient des coffrets aussi ravissants que les bijoux qu'ils contenaient, et plus de brosses et de peignes que n'en auraient pu utiliser dix princesses trop coquettes! "



" Je m'agenouillai, les mains sur ses genoux. Les rideaux étaient toujours tirés, et la salle était obscure; je ne distinguais pas son visage, mais seulement la lueur de ses yeux. Il y eut un silence interminable, ponctué de mes respirations émues. "















jeudi 16 juillet 2015

Nous les Menteurs de E.Lockhart








Synopsis :

Une famille belle et distinguée.
L'été. Une île privée.
Le grand amour. Une ado brisée.
Quatre adolescents à l'amitié indéfectible, les Menteurs.
Un accident. Un secret. La vérité.

Un drame familial époustouflant où culmine le suspens. Une lecture qui, à peine terminée, donne envie de retourner à la première page pour recommencer...

Mon avis :

J'ai découvert ce roman quelques mois avant sa sortie V.F. Etant donné le nombre de coups de cœur pour cet ouvrage, je me suis laissée naturellement tenter lors de sa publication en France.

Dans ce roman, nous allons principalement suivre Cadence dite " Caddie ". Ses parents viennent de se séparer à l'été quinze. Caddie pars donc sur l'île familiale pour les grandes vacances accompagnée de sa mère Penny. Sur l'île, Caddie va retrouver ses tantes, ses cousins, ses cousines, ses grands parents et Gat. Gat est le fils du compagnon de sa tante Carrie.

La famille Sinclair est très particulière. Au sein de leurs rangs, toute faiblesse, tout mal-etre ou soucis ne doivent jamais paraître. Chaque membre de cette famille devient au fil du temps, pro dans l'art de tout dissimuler. Ce clan a beau paraître, aux yeux de tous, parfait... il en est très loin.

Caddie passe les 3/4 de son temps avec sa cousine Mirren, son cousin Johnny ainsi qu'avec Gat. Les quatre adolescents ont été surnommés par les adultes : Les Menteurs.

Chacun est content de se retrouver en famille sur l'île pour l'été. Tout va pour le mieux jusqu'à ce fameux accident.
Que c'est-il passé? Pourquoi? Dans quelles circonstances? Pourquoi tout le monde refuse de dire la vérité à Cadence? Quel est ce secret? Pourquoi ne se souvient-elle de rien concernant l'accident alors qu'elle semble se souvenir de tout ce qui c'est passé avant? Va-t-elle recouvrir la mémoire? Si oui, quel impact la vérité aura-t-elle sur son avenir?

Je suis assez mitigée vis-à-vis de cette lecture. Autant certains aspects du roman m'ont plu autant d'autres m'ont carrément gonflé et énervé.

J'ai aimé la relation entre les quatre adolescents, leur amitié, leur grain de folie et leurs caractères.
Mirren est une jeune fille attachante, la plus discrète du groupe, la plus calme et la plus raisonnable. Johnny est le joyeux luron de la bande. Il est toujours prêt pour dire ou faire des bêtises. Il n'est pas du genre à se prendre la tête pour des broutilles. Gat, quant à lui ne fait pas partie de la famille au sens biologique, il est "une pièce rapportée " et le sait pertinemment. Il s'en accommode autant qu'il le peut. C'est un garçon attachant, pas forcément sur de lui contrairement à ce qu'il laisse pressentir. Il est attentionné. Cadence est la plus aventureuse, la plus têtue, la plus sensible. Elle n'en reste pas moins attachante.

Concernant les adultes, je les ai nettement moins appréciés. Leur façon de se comporter, de dire à leurs enfants de taire leur mal-être, leur faiblesse est inacceptable pour moi. Les parents sont censés aidés leurs enfants, les comprendre, les rassurer mais certainement pas d'agir ainsi. Ils passent plus de temps à s’inquiéter d'un héritage futur que de s'occuper et s'inquiéter de leurs progénitures.
Les deux jumelles sont de vraies pestes. Personne n'est parfait, et ce n'est pas en faisant semblant aux yeux de tous, que les problèmes se régleront...

Le style d'écriture de l'auteure est simple, facile à lire et fluide. Pourtant, j'ai eu du mal à être embarquer dans l'intrigue. La partie avant l'accident s'est lue très vite pour ma part. En ce qui concerne la période d'après, il n'en a pas été de même. J'ai trouvé qu'il ne se passer pas grand chose pour être honnête, j'ai eu l'impression de tourner en rond pendant un bon nombre de pages et cela me désole. J'aurais aimé plus de rebondissements, plus d'actions,moins de lenteurs, moins de passage pour but de nous faire verser la larmichette... Les mois passent mais rien ne se produit de vraiment particulier ou intéressant.

J'ai du patienter jusqu'aux 50 dernières pages avant de commencer à avoir des débuts de réponses et pour que les choses bougent et s'accélèrent. J'aurais aimé avoir un peu plus d'indices, ou plus de questions en suspens, plus de fausses pistes concernant l'accident tout au long du roman. Car là, on passe vraiment d'une grosse partie mollassonne à une petite partie où tout va limite trop vite. Je regrette le côté redondant...

Le gros point positif de ce roman et je salue l'auteure pour cela est : La révélation finale concernant l'accident. Je suis restée littéralement sur le cul. L'auteure a su me surprendre au moment où je ne m'attendais et n'espérer plus rien.

Je vous conseillerais néanmoins cette lecture afin de vous en faire votre propre avis. Il a provoqué tellement de coups de cœur, qu'il plaira certainement à bon nombre de lecteurs/lectrices malgré le fait que je n'ai pas été convaincu. Je suis passé probablement à côté mais ce ne sera pas forcément le cas pour tout le monde.


Extraits :

" Au mois de juin de l'été quinze, papa nous a donc annoncé qu'il nous quittait. Deux jours plus tard, il est parti. Il a expliqué à ma mère qu'il n'était pas un Sinclair et qu'il n'arrivait plus à faire semblant. Il n'arrivait plus à sourire, à mentir, à faire partie de cette splendide famille dans ces majestueuses villas. "

" C'est vrai : je n'ai aucun souvenir de mon accident. Je ne me souviens pas de mes rendez-vous chez le médecin. Je sais qu'ils ont forcément eu lieu-on a établi un diagnostic, un traitement à suivre- mais j'ai un trou noir complet pour tout ce qui touche aux détails de ces consultations. "

" Il se retourne et remonte la pente du toit en deux enjambées. Soudain, ses bras m'enlacent et nous nous accrochons l'un à l'autre.
Il frissonne légèrement et m'embrasse dans le cou; ses lèvres sont froides. Nous demeurons immobiles, dans les bras l'un de l'autre, pendant une minute ou deux, et l'univers semble se remettre enfin en place, et je sais que toute trace de colère entre nous est effacée. "







vendredi 3 juillet 2015

Let the sky fall de Shannon Messenger







Synopsis :


Personne ne s'explique que Vane Weston ait pu survivre, enfant, à l'ouragan qui a tué ses parents. A son réveil, étendu parmi les débris laissés par le passage de la tempête, il n'avait pas le moindre souvenir de son passé - à l’exception du beau visage d'une fillette ballottée par les vents. Malgré les années qui passent, l'inconnue rend de temps en temps visite en rêve au jeune homme, qui s'accroche à l'espoir qu'elle ne soit pas qu'un fantôme.



Il ne croît pas si bien dire. Mais si la jeune fille, Audra, est bien un être de chair et de sang, elle n'a en revanche rien d'humain! C'est une sylphe, une créature liée au vent, qu'elle sait manipuler pour voler dans les airs, transmettre des messages ou livrer bataille. Sa mission? Le protéger. Malheureusement, l'histoire se répète - une maladresse et Audra révèle à leur pire ennemi l'existence du garçon... Celle qui vient peut-être de causer la mort de Vane est aussi son seul espoir de survie : le jeune homme n'a que quelques jours pour comprendre qu'il il est vraiment ou c'est la mort qui l'attend.



Les nuages s'amassent au-dessus d'eux, et un vent mauvais balaie les sables du désert... Survivront-ils à l'orage qui se lève à l'horizon? Retrouvez la patte unique de Shannon Messenger, de dialogues malicieux en scènes d'affrontements homériques, pour une histoire fantastique où brille une fois encore son immense inventivité.



Mon avis:



Ce livre me tente depuis sa sortie VO donc je ne me suis pas faite prier pour courir l'acheter le jour même. En fait, c'était l'un de mes deux cadeaux d'anniversaires de ma moitié mais j'ai eu la mission d'aller le chercher moi-même. Le seul souci c'est qu'ensuite, j'ai du patienter les neufs jours qui séparaient mon anniversaire de sa date de sortie pour pouvoir y toucher. Du coup, il n'a pas traîné dans ma PAL et ce fut une torture de l'avoir sous les yeux sans pouvoir le lire.


Dans ce roman, nous alternons dès le début les points de vue de Vane et d' Audra. Autant vous dire que parfois, pour la même situation, nos deux protagonistes ne voient pas les choses de la même manière. J'avoue qu'à certains moment ça en devient très drôle.

Nous rencontrons Vane, un adolescent plus ou moins comme les autres, à l'exception du fait qu'à chaque fois qu'il rencontre une fille, une catastrophe lui tombe sur le coin de la figure. Il se trouve malchanceux de ce côté là. Vane est obnubilé par le fait de ne pas se souvenir ni de ce qui c'est passé lors de l'ouragan, ni de sa famille. La seule chose dont il se souvient, c'est d'une jeune fille à la chevelure ainsi qu'aux aux yeux sombres. Cependant, avec les années, il finit par se dire que son imagination lui fait des tours, vu qu'il ne la croise uniquement lorsqu'il dort. Quelle sera sa réaction en découvrant qu' Audra est bel et bien réelle?

Audra, est une jeune sylphe. C'est une très bonne gardienne au vu de son âge et elle s'est vu confier la mission de protéger et surveiller notre cher Vane. Audra a perdu son père et ne voit plus sa mère. Elle vit seule, excepté la présence de son oiseau avec lequel elle communique.

J'ai aimé que l'auteur choisisse de nous raconter l' histoire à travers leurs deux points de vue. J'ai trouvé que c'était un atout dans la compréhension de l'histoire en elle-même mais, également pour la compréhension de nos deux héros.

C'est le premier roman de l'auteure que je lis et, par conséquent je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre. Que ce soit le style d'écriture, la façon qu'elle a de nous conter ses histoires, la façon dont elle crée ses personnages, etc... J'ai aimé l'intrigue, les révélations ( il y en a une, je l'ai pas vu venir et je l'ai prise en pleine face ), la construction de nos héros principaux et secondaires. J'ai aimé le fait que l'auteure nous livre des réponses à nos questions du début de l'histoire mais également qu'elle nous laisse encore beaucoup de questions en suspens à la fin de ce premier tome. J'ai hâte de voir ce qu'elle nous réserve pour la suite.

L'auteure a créer sa propre mythologie dans ce roman concernant les créatures du vent. Leurs règles, leurs sacrifices, la façon dont fonctionne leur monde, leurs devoirs,etc... J'ai aimé découvrir petit à petit cet univers, même si certains points m'ont bien énerver. Nos protagonistes doivent évoluer dans ce monde de la façon que l'on attend d'eux. Même si pour Audra certaines choses semblent simples du fait, que c'est son monde depuis toujours, ce n'est pas forcément le cas. Alors, comment faire en sorte que Vane, qui hier encore n'y connaissait rien, accepte toutes ces lois sans broncher...

L'histoire est simple à comprendre, le style est fluide et pas trop jeunesse ce que j'ai apprécier. Mais, pour nos héros toute cette situation est complexe et dure à gérer. Ils sont jeune, ils pensaient avoir la vie devant eux et pourtant tout risque de basculer... Malgré l'épaisseur du roman, je l'ai dévoré, j'étais incapable de m'arrêter même si j'étais exténuée.

Pour moi, l'auteure a su conter son histoire d'une merveilleuse manière. J'ai ressenti beaucoup d'émotions et c'est avant tout ce que je cherche dans mes lectures donc c'est un pari réussi et je ne tarderais pas à sortir les 2 premiers tomes de son autre saga " Gardiens des cités perdues " paru chez le même éditeur.

Un livre que je vous recommande fortement et qui, pour une fois aborde un thème peu exploité dans les romans.


Extraits :


" J'ai bien cru qu'il ne s'endormirait jamais! Tapie dans l'ombre au-dessus de la fenêtre de Vane, j'attends que sa respiration ralentisse et-peu importe le nombre de nuits que j'ai déjà passée ainsi - je finis comme d'habitude bourrée de crampes dans les jambes. Ce soir, j'ai en plus droit aux épines acérées des pyracanthas qui transpercent le tissu fin de la robe minuscule qu'il m'a bien fallu enfiler. "



" Je ravale l'excuse qui me monte spontanément aux lèvres. Elle peut bien se sentir un peu coupable, après tout. De combien de façons différentes m'a-t-elle gâché la vie? "



" Ce ne sont pas vraiment des hommes. Les hommes ne massacrent pas des centaines de Maîtres du vent innocents. Ils ne démembrent pas des enfants. Ils ne lancent pas des tornades et des ouragans sur des villes humaines parce qu'ils soupçonnent des Veilleurs de s'y cacher. "



" Nous étions tout près!

Une seconde de plus, et j'aurais enfin su ce que c'était d'embrasser la fille que j'aime.
Les lumières rouges des éoliennes m'envoient des clins d’œils dans l'obscurité. Presque pour se moquer de moi. J'ai envie de hurler, de jeter des objets, ou..."