mardi 17 octobre 2017

Top Ten Tuesday du 17 octobre 2017

 Source de l’image : http://frogzine.weebly.com


Ce rendez-vous initialement créer par The Broke and the bookish fut repris en français par Frogzine.

Thème de la semaine : Les 10 romans dont vous ne pouvez vous départir.


Les 4 incontournables qui ne feront pas partis du Top 10, mais que je glisse quand même au cas où 😄 :



Et voici mon véritable Top 10 :





Et vous, quel est votre Top de la semaine?

lundi 16 octobre 2017

Les improbables aventures de Mabel Jones, tome 1 de Will Mabbitt


Éditeur : Nathan
Parution : 14 avril 2016
Pages : 298
Prix : 12€95

Synopsis :

Je m'appelle Mabel Jones, et je n'ai peur de RIEN!

Parce qu'elle a osé manger sa crotte de nez, Mabel Jones est kidnappée par une bande d'animaux pirates et transportée à bord de l'Asticot Férosse.
Elle y rencontre un loup rusé, un crocodile chirurgien, un cochon poète, une taupe vigie... qui l'embarquent - sabre au poing mais toujours en pyjama! - dans une improbable chasse au trésor...

Mon avis :

J'ai découvert cette série grâce à Stéphanie de Pikiti bouquine et j'ai eu envie de la découvrir à mon tour. Une histoire de pirate avec pour héros une petite fille promettait un bon moment de détente et d'aventures.

Dans ce livre, on fait la connaissance de la jeune Mabel Jones. Alors qu'elle pense manger sa crotte de nez sans que cela ne se sache, le célèbre Capitaine Split l'observe depuis l'Asticot Férosse. Pour avoir commis l'ACTE ultime, Split ordonne à Chuchotis Chut de kidnapper cet enfant. Malheureusement pour eux, il s'agit d'une petite fille et non pas d'un garçon comme c'est le cas habituellement. Si Split voit l'arrivée d'une fille sur le bateau d'un très mauvais œil, il s'avère qu'elle leur sera d'une aide précieuse.
Mabel Jones ne rêve que d'une chose : rentrer chez elle. C'est alors que le capitaine lui propose un deal : si elle les aide à accomplir leur quête alors elle pourra retourner auprès des siens.
Mabel n'a guère le choix et accepte sans savoir dans quoi elle vient de mettre les pieds.

 Pour avoir commis un acte disons basique pour un enfant, Mabel n'imaginait pas un seul instant se faire embarquer dans une aventure rocambolesque. Non seulement l'équipage de L'asticot Férosse ne lui inspire pas confiance, mais en plus ils sont complètement frappé du ciboulot. Malgré la crainte de ne pas rentrer chez elle, la peur ressenti face à cette quête totalement dingue, Mabel est une jeune fille pétillante, débordante d'énergie, intrépide, maligne, drôle et courageuse. Ce fut un plaisir de la découvrir et de la suivre dans ce premier tome. Je me demande bien dans quel bourbier elle va encore réussir à se mettre par la suite.

Le capitaine Idryss Ebenezer Split est un personnage atypique puisqu'il s'agit d'un loup pirate. Il a une revanche à prendre et ne s'arrêtera qu'au moment de l'avoir obtenu. C'est un loup rusé au caractère de cochon. La politesse et la diplomatie ne font pas partie de ses qualités, bien au contraire. Si au départ, il souhaite se débarrassé de sa nouvelle recrue, il comprendra vite qu'elle lui sera utile. Il fera tout ce qui est en son pouvoir pour qu'elle puisse l'aider à obtenir ce qu'il souhaite plus que tout au monde. C'est un personnage relativement abrupt, malin, impulsif, têtu et drôle, même si c'est à ces dépens.
Est-il vraiment si impitoyable et mauvais qu'il n'y paraît?

Puis viens Chuchotis Chut, le loris silencieux kidnappeur d'enfants. Dès le début, sa relation avec Mabel sera compliqué. A cause d'elle, il a perdu quelque chose d'essentiel et ne lui pardonnera pas ce geste. Il lui en veut, souhaite la voir périr et n'hésitera pas à lui mettre des bâtons dans les roues dès que l'occasion se présentera. Néanmoins, c'est un personnage assez touchant si on apprend à le connaitre. Il est discret, silencieux, borné, revanchard et en même temps, il peut faire preuve de finesse, de délicatesse, de courage et d'une certaine forme d'empathie. J'aime beaucoup ce personnage qui donne un côté plus profond, plus sombre et plus attendrissant également à cette histoire.

Je dois dire que je n'arrive toujours pas à me faire au nom de l'auteur. Sans doute ai-je les idées mal placées, mais avouez que ce n'est pas commun et d'autant plus lorsqu'on écrit pour la jeunesse. Je suppose que dans son pays cela ne porte pas à confusion, mais chez nous c'est particulier.
Quoiqu'il en soit, l'auteur à une façon très particulière de nous narrer cette histoire. Il évite les éléments trop effrayants ou sanglants pour les plus jeunes, tout en donnant ce petit côté frisson aux enfants. Tout est dans le dosage, assez pour provoquer un petit quelque pour le public visé, mais sans pour autant leur donner des terreurs nocturnes. C'est intelligent et je pense que les plus jeunes auront la sensation de lire des romans comme les grands. Il y a également pas mal d'illustrations à l'intérieur (de Ross Collins) qui permettront à l'enfant de visualiser les personnages ou de comparer avec l'idée qu'ils avaient en tête. Et puis, je dois dire que les histoires de pirate ne font pas partie des plus répandues en littérature jeunesse. Mais alors une jeune fille pirate, voila qui est original, amusant et divertissant. J'ai passé un bon moment de lecture en compagnie de ce premier tome et j'en redemande.
La plume de l'auteur est fluide et le vocabulaire adapté au public concerné, ce qui n'est pas toujours le cas. Will Mabbitt fait également preuve d'un humour assez décalé, un humour très british auquel tout le monde ne sera pas forcément sensible donc je préfère le préciser.

En résumé, une saga qui porte bien son nom. Une aventure originale, rafraîchissante, drôle et totalement incongrue qui vous plongera dans une quête surnaturelle et plaisante. Une mise en page très intéressante et un concept qui ne m'a pas laissé de marbre. Il ne me restera plus qu'à découvrir les nouvelles aventures de Mabel Jones en espérant y prendre autant de plaisir.
Une saga jeunesse que je recommande aussi bien aux filles qu'aux garçons, qui je pense y trouveront tout autant leur compte.




Extraits :

"La ville, dehors, était étrangement muette. Les voisins ne regardaient pas la télévision. Les voitures ne passaient pas dans la rue. Même les souris qui trottinaient d'habitude sous le plancher observaient un silence lugubre. Un silence suspect et suspicieux...
Mabel tendit l'oreille à fond, mais elle eut beau fermer les yeux très fort, impossible de deviner d'où venait cette absence de bruit."

"Ah, quelle vie que la vie de pirate! Une dure existence, sans aucun doute. Les personnes telles que Mabel Jones n'ont pas l'habitude des manières rudes des marins, étant plus à l'aise quand elles sont douillettement pelotonnées sous leur couette en plume. Et il est également vrai que leurs petits bras grêles sont incapables de remonter une ancre ou même de soulever un boulet de canon; mais malgré cela, Mabel s'adonnait à ses nouvelles tâches avec une vigueur qui étonnait l'équipage des pirates.
Elle savait, désormais, que le seul moyen de rentrer chez elle était de les aider à accomplit leur mission."

"Quelle petite maligne, cette Mabel Jones! Pleine de ressources, et habile de ses mains! La seule fillette à avoir jamais vidé cent tonneaux de citronnade pétillante directement dans l'estomac d'une baleine blanche géante, afin de provoquer le  plus gros rototo qui ait jamais résonné sur les sept mers.
Louons les cieux que l'air ait été expulsé par la bouche! Je n'ose imaginer ce qui serait arrivé si la baleine s'était dégonflée par l'autre bout. Je suppose que nos amis se seraient retrouvés dans la ... mouise, pour rester poli."

C'est lundi, que lisez-vous? (74) du 16 octobre 2017

 

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspiré de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a world of Books. Il est actuellement repris chaque semaine par Galleane.
Comme chaque semaine on répond à 3 petites questions :

1/ Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2/ Que suis-je en train de lire ?
3/ Que vais-je lire ensuite ?


1/ Qu'ai-je la semaine passée?


- Section 13, tome est une lecture qui m'a bien plu dans son ensemble.
- Oser t'aimer fut un coup de cœur et mon avis est déjà en ligne.
- L'ombre du golem me fait penser à un conte. On voyage du côté de Prague pour découvrir la créature du Golem.


2/ Que suis-je en train de lire?


Ayant beaucoup aimé le premier tome, je retrouve nos 4 héroïnes avec plaisir. J'en suis à la moitié et sera fini dans la journée. Dans ce second tome, les filles vont devoir faire face à leurs plus grandes peurs.


3/ Que vais-je lire ensuite?


Voila les 3 romans qui m'accompagneront cette semaine et qui me font super envie 😍




Et vous, quel est votre bilan de la semaine passée?

dimanche 15 octobre 2017

In my mailbox (41) du 15 octobre 2017

 
Lien image : https://unsplash.com/collections/280175/mailboxes


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.


Cette semaine, j'ai été relativement sage puisque je n'ai fait l'acquisition que de 2 romans.

Une suite de saga et qui est un achat neuf :



Et un achat d'occasion d'un livre qui est sorti récemment et qui me faisait trop envie :



Et vous, quelles sont vos acquisitions de la semaine?


jeudi 12 octobre 2017

Oser t'aimer d'Emilia


Éditeur : Dreamcatcher
Parution : 2 octobre 2017
Pages : 295
Prix : 15€ (papier) - 4.99€ (ebook)

Synopsis :

Décider de révéler son homosexualité à ses parents et se retrouver à la porte de chez elle.

Voilà ce qui arrive à Heather, dix-neuf ans.

Sa route va croiser celle d'Ava qui chercher quelqu'un pour emménager avec elle.

Ava sent qu'Heather ne la laisse pas indifférente et sera plus qu'une locataire.

Comment gérer toutes ces nouvelles sensations qu'elle ignorait?

Comment oser ce que les autres ont dû mal à accepter?

Pour avancer, elles vont devoir se protéger, en prenant tout simplement le risque d'aimer...

Mon avis :

Dans ce livre nous allons suivre Heather, une jeune femme de dix-neuf en dernière année de lycée et qui se décide à révéler son homosexualité à ses parents. Sa mère est présente physiquement dans sa vie mais cela s'arrête là, elle est totalement effacée face à son mari et le laisse rabaisser leurs deux filles. Son père est un homme odieux qui n'hésitera pas deux secondes à la foutre dehors pour oser aimer les femmes à la place des hommes. Il ne veut plus rien savoir d'elle et a honte de l'avoir pour progéniture. C'est donc dans ce contexte que l'on rencontre notre héroïne pour qui la vie est loin d'être un long fleuve tranquille. Après avoir trouver refuge chez son meilleur ami pour quelques temps, elle se décide à chercher un appartement et tombe sur une offre de colocation émise par une autre jeune femme, Ava. Les deux jeunes femmes deviennent rapidement amies et ça ne plaît pas à tout le monde, notamment à Justin, le petit ami d'Ava.
Entre amitié et amour, entre haine et amour, la limite est parfois très mince et peut nous conduire au pires folies.

Heather est une jeune femme assez solitaire. Elle n'a qu'un seul ami, Ben. La seule personne sur qui elle a toujours pu compter peu importe la situation. Heather sait qui elle est et ce qu'elle veut même si les gens ne sont pas prêts à l'accepter telle qu'elle. Elle ne se cache pas et attire malheureusement la haine, la rancœur et la méchanceté des gens qui l'entourent. Elle est différente et même à notre époque, cela pose encore bien des problèmes. C'est une battante, elle est intelligente, gentille, prend soin des autres et n'hésites pas à dire le fond de sa pensée. 
Dès le début j'ai été touchée par son vécu, son histoire et par sa personnalité. Elle laisse les gens parlaient et essaye de ne pas se laisser atteindre par tout ceci. Elle veut simplement vivre sa vie et être heureuse, quel mal y a t-il à cela? Sur ce point, je me suis beaucoup retrouvée en elle et je n'ai pu que m'attacher encore plus à elle. 
Heather devra faire face à des situations délicates et complexe pour s'en sortir et avoir une chance d'être heureuse, quitte à s'éloigner des proches qui la blesse. J'ai ressenti les émotions de notre héroïne de plein fouet, comme si j'assistais moi-même à la scène et que je ne pouvais rien y faire. C'est assez perturbant et je n'ai pu m'empêcher de verser quelques larmes de peines ou de bonheur pour elle.

Ava doit se mettre en quête d'un appartement rapidement. Son seul problème est que celui pour lequel est a un coup de cœur est trop bien trop cher pour elle. Elle se met donc en quête d'une colocataire. C'est ainsi qu'elle rencontrera Heather, une jeune femme dont la réputation la précède. 
Ava est une jeune femme à qui apparemment tout sourit : elle a des parents aimants, un petit ami, des amis, son propre appartement, elle vient d'être accepter à l'université et pourtant...elle n'est pas heureuse. Les deux jeunes femmes vont apprendre à se découvrir, s'apprécier et deviendront amies, n'en déplaisent à certains. Ava est une jeune femme qu'on apprécie tout de suite, elle ne cède pas à la facilité et ne tient pas compte des rumeurs, elle est agréable et simple à vivre. Cette cohabitation avec Heather la fera évoluer, grandir et voir les choses sous un autre angle. Elle comprendra enfin ce qui compte vraiment pour elle et qu'on a pas toujours droit à une seconde chance. La vie est courte et il faut en profiter tant qu'on le peut. Tout le monde a peur d'au moins une chose dans sa vie, mais il faut prendre des décisions et savoir se remettre en question pour avancer. 
Ava est touchante et j'ai pris un énorme plaisir à les suivre toutes les deux au travers de cette histoire.

Habituellement, je vous parle toujours de trois personnages mais là, j'ai envie que vous découvriez les autres par vous-même. Ce livre est relativement court puisqu'il fait moins de 200 pages et j'en ai déjà dit bien assez.

Je découvre non seulement une seconde romance F/F mais également une nouvelle auteure.
Emilia a une plume fluide, prenante et incisive. L'auteure a choisi de nous offrir une histoire crédible et non pas juste une romance niaise qui nous vendra seulement du rêve. Les choses qu'elle décrit ici sont parfois cruelles, elles font mal, elles font pleurer et d'autres nous font sourire, nous touche au plus profond de nous même et c'est sans doute cela qui m'a le plus plu et convaincue. Emilia nous offre à travers ce récit le reflet d'une partie de la société actuelle, sa peur de la différence et ce que certains sont prêts à faire pour "résoudre" le problème. Elle nous ouvre les yeux sur la façon dont encore aujourd'hui, en 2017, les choses se déroulent quand on ne rentre pas dans le moule et rien que pour ça bravo et merci à elle. Emilia nous livre une histoire qui peut arriver à n'importe qui, sans tomber dans un vocabulaire cru ou des scènes de sexe à outrance ou détaillées. Tout ici est écrit de manière réaliste et poétique.
J'ai été bouleversée, indignée, profondément en colère pendant ma lecture, et en même temps, je suis heureuse de cette conclusion.
En ce moment, mes lectures me font passer par toutes les émotions possibles et inimaginables et je finis souvent dans un piteux état en refermant un livre. Mais en même temps, si je lis c'est pour ressentir des choses donc au moins, on peut dire que je suis servie.
Je regrette que ce genre de titres ne soient pas plus souvent mis en avant et qu'on ne trouve pas plus de récits F/F. Pour moi, c'est une partie de la romance où il y a matière à créer plus d'histoires et c'est bien dommage qu'il n'y en ai pas plus de publier.

En résumé, une très belle histoire entre deux femmes qui nous montre ce qu'est la société en 2017 face à la différence. Des embûches, des jugements, de la cruauté et ne même temps l'espoir, le bonheur d'aimer et être aimer en retour, le droit à quiconque de vivre heureux, voila ce qui rythmera votre lecture. Des sentiments parfaitement retransmis au lecteur grâce à une plume délicate, poétique, fluide, addictive et en même temps incisive.




Extraits :

"Juste à ce moment-là , Heather passe et jette un coup d’œil vers moi en esquissant un sourire. Je me sens soudain mal pour elle parce que je m'aperçois que personne ne lui adresse la parole, et j'en faisais partie. Encore aujourd'hui, je n'ose pas aller vers elle, je n'ai pas envie de la gêner, elle préfère peut-être être tranquille. Elle fonce droit vers la classe sans lever les yeux et je me promets qu'après ce week-end si elle veut bien, je lui proposerais de manger avec nous à la cafétéria."

"Je me regarde dans le miroir et n'aime pas la fille qu'il a faite de moi. Il m'a insultée, traitée de traînée et moi, je l'ai suivi. Soudain, je prends conscience de la gravité des choses et me demande même : aurait-il levé la main sur Heather? Quand elle est arrivée, j'étais contente qu'elle s'interpose, j'en avais besoin, j'avais besoin d'elle. Une étrange sensation s'empare de mon ventre depuis tout à l'heure et j'ai du mal à cerner ce qui se passe."

"Je ferme mon téléphone, ça suffit, il faut que je la rattrape. J’accélère et l'eau de pluie ruisselle sur mes joues. J'attends une bonne dizaine de minutes devant l'appartement et tente de réaliser tout ce qui vient d'arriver quand mon esprit sème le doute. Si elle m'a embrassée juste pour voir ce qui se passe avec une fille, alors elle ne voudra rien de plus, mais si elle pense réellement tout ce qu'elle a dit, elle veut peut-être autre chose. Je sais que j'aurais la réponse en montant et c'est bien pour ça que mes jambes traînent pour y aller. Une fois la porte franchie, je pourrais être heureuse autant que souffrir."




mardi 10 octobre 2017

Top Ten Tuesday du 10 octobre 2017


Source de l’image : http://frogzine.weebly.com


Ce rendez-vous initialement créer par The Broke and the bookish fut repris en français par Frogzine.

Thème de la semaine : Les 10 livres futuristes que vous aimeriez lire ou que vous avez lus (pas nécessairement des dystopies ou post-apocalyptiques).


Etant donné qu'aucun livre hors dystopie ou post-apo me vient en tête, voila mon Top 10 :


On commence par les livres lus et bien aimés, voir coup 💖




Et on termine avec les 3 qui me font super envie 😍😍😍



Et vous, quel est votre top de la semaine?



lundi 9 octobre 2017

Les oubliés, tome 2 : Jour Un de Léna jomahé



Éditeur : Plume Blanche
Parution : 8 novembre 2016
Pages : 328
Prix : 19.99€ (papier) - 7.99€ (numérique)

Synopsis :

Ils sont prêts à faire éclater la vérité et rendre la liberté à un peuple ayant vécu trop longtemps dans le mensonge, l'ignorance et l'oppression. Le premier sauvetage l'a prouvé : la route n'est pas sans danger. Éléa, Gabriel, Clara, Louis et tous les autres arriveront-ils vivants au bout de leur aventure?
Une chose est sûre : ce combat laissera des traces aussi bien physiques que psychologiques.

Mon avis :

Peut contenir des spoilers sur le tome précédent.

Ayant eu un énorme coup de cœur pour le premier tome et au vu de sa fin, je n'ai pas pu résister à me procurer la suite. J'avais prévu de lire autre chose, mais j'ai été incapable de me plonger dans un autre roman. J'étais totalement obnubilée par cette duologie qui est venue me hantée jusque dans mes songes et j'ai su que je n'arriverais à rien d'autre tant que je ne connaîtrais pas le dénouement final.

Dans ce second tome, tout s'enchaîne, tout s'accélère. Une partie des Oubliés a pu être sauver, mais le combat est loin d'être terminé. Maintenant il faut trouver le moyen d'ouvrir les yeux à la population qui se fait manipuler par le N.O.M depuis des décennies, mais comment faire?
Les Oubliés aussi bien que Clara et Lucie, sont traumatisés par ce qu'ils ont vécu. Non seulement, ils n'ont pas d'autres choix que de tenter de laisser leurs blessures derrières eux pour le moment et le plus vite possible, mais on leur fait des révélations qui remettent tout en question. Libre à eux de rester passif ou de s'engager dans les combats à venir, de prendre leur destin en main et empêcher aux générations futures de se retrouver dans la même situation que celle qu'ils viennent de vivre.
Nos héros vont devoir faire face à des situations terribles et périlleuses, ils devront faire des choix des plus délicats, trouver des solutions au plus vite, s'entraîner et tout donner pour tenter de vaincre le N.O.M, faire face à des adultes obsédés par le pouvoir et prêt à tout pour le garder ou y accéder et prêt à endurer des souffrances qu'ils n'imaginaient même pas.
Une chose est sûre tout se complique encore plus et l'issue n'a jamais été aussi incertaine pour un camp comme pour l'autre!

Éléa reste fidèle à elle-même dans ce second tome, même si elle apprend plus facilement de ses erreurs. Il ne faut pas oublier que c'est une adolescente et que par conséquent, il lui arrive de se comporter comme telle. J'aime ce personnage qui une fois de plus m'impressionne de par sa détermination à faire bouger les choses. C'est une héroïne parfois très impulsive, parfois beaucoup plus réfléchie et qui se préoccupe énormément de l'avenir de l'humanité. Si l'Ancien Monde n'était pas parfait et à conduit au désastre, celui dans lequel ils évoluent ne l'est pas plus. Elle est intelligente, toujours volontaire et courageuse face à l'adversité, c'est une combattante qui n'hésite pas à retrousser ses manches et se donner à fond pour mener à bien leur mission. Mais c'est également une adolescente qui parfois se laisse distraire brièvement par des préoccupations de son âge comme sa relation avec Gabriel, qui réagit parfois de manière fougueuse et immédiate sans prendre de recul (ce qui lui a déjà valu quelques soucis), qui n'a pas sa langue dans sa poche et ne se laissera pas écraser par les autres, et qui parfois peut-être fragile. Elle a ses forces et ses faiblesses, mais elle rebondit toujours face aux épreuves. Lorsqu'un événement terrible se produit, elle le range dans un coin de son cerveau et s'interdit d'y repenser tant que la mission ne connaîtra pas son dénouement. De plus, elle et ses amis devront faire face à des menaces inattendues qui leur compliquera encore plus la tâche.
Éléa est un personnage que j'ai adoré suivre et j'ai ressenti les émotions en même temps qu'elle. C'était comme si je voyais les choses se déroulaient en direct à travers son regard. Je dois dire que c'est une sensation assez étrange mais que j'ai beaucoup aimé.

Simon est un personnage pour lequel j'étais assez mitigée à la fin du tome 1. Il m'avait laissé un sentiment bizarre, celui de quelqu'un qui vous dit oui je suis avec vous et en même temps qui ne vous le prouve pas vraiment. Dans ce second tome, il prend part aux événements tout en restant en retrait. Il est extrêmement heureux de retrouver ses moitiés et espère bien que la mission est terminée. Comment voit-il l'avenir? Entouré des siens et en laissant les combats à venir aux autres. Où? Bonne question. Il sait pertinemment qu'ils ne peuvent pas rentrer chez eux et retrouver leurs parents, alors pourquoi pas reconstruire leurs vies à Marseille. Seulement le groupe n'est pas du même avis, ils veulent aller au bout de ce combat et faire tomber le N.O.M. Simon exprime son mécontentement et prend une décision qui pourrait bien tout faire basculer.
Si dans le premier tome je le trouvais gentil mais trop effacé pour avoir une opinion claire sur lui, je l'ai eu dans ce second tome et ce fut une terrible déception. Il peut se montrer complètement stupide, il ne pense pas aux conséquences de ses actes et est égoïste. Il n'a jamais voulu être impliqué dans toutes ces histoires et le reproche à sa moitié. Il n'hésites pas une seule seconde à tourner le dos à ses alliés, à ses moitiés ou à celle qui fait battre son cœur. Il est têtu et parfois extrêmement injuste.
Je suis bien contente qu'on ne le retrouve pas plus dans ce second tome, car je ne l'apprécie pas et le trouve imbuvable.

Clara est une jeune fille qu'on découvre à la toute fin du premier tome. C'est donc avec beaucoup de mystères et de nombreuses questions en tête qu'on la découvre ici. Ce qu'on sait c'est qu'elle a visiblement un lien avec Gabriel sans pour autant savoir de quoi il retourne. Je dois dire que je n'ai pas été surprise car dès la fin du tome 1 je m'en doutais. Néanmoins, c'est une héroïne que j'ai adoré. Elle ressemble pas mal à Éléa et le pauvre Gabriel coincée entre ces deux-là en fera parfois les frais. Elle est attachante, grande bouche, coriace, courageuse, intelligente, réfléchie et dynamique. Elle vient de vivre des moments plus que difficile et elle est blessée, mais elle ne baisse pas les bras. Elle est un soutien de taille pour les autres et prend énormément sur elle pour ne pas embêter ses alliés ou les inquiéter inutilement. J'aime les héroïnes fortes donc entre elle et Éléa je suis servie. Elle fera tout ce qu'elle peut pour combattre ses démons, passer à autre chose et se rendre utile au sein du groupe. Elle a une sacrée force de caractère qui fait envie.

Avec cette série Léna Jomahé m'a retourné le cerveau. Même si cela m'arrive, il est quand même assez rare que je sois obsédée au point d'enchaîner les tomes d'une même série. Les événements de ces deux tomes sont toujours très présents en moi et j'ai beaucoup de mal à passer à autre chose. Je m'étais dit qu'en connaissant le fin mot de l'histoire cela irait mieux, mais ce n'est pas vraiment comme ça que les choses se passent. Je continue à y penser plusieurs fois par jour, et la nuit, alors que je ne rêve que de passer une nuit tranquille, les personnages viennent me rendre visite et me replonge sans cesse au cœur de cette intrigue. C'est le genre de livre que je ne suis pas prête d'oublier et auquel je vais penser pendant encore un très long moment. Vous savez ce genre de livres qui même après les années qui passent sans le relire, vous vous souvenez encore parfaitement de ce qu'il vous a fait ressentir et dont vous gardez beaucoup de détails en mémoire.
L'intrigue est toujours aussi rondement menée et addictive. Hormis le lien entre Clara et Gabriel, je dois dire que je n'avais pas vu venir les autres événements ou retournements de situations. Cette duologie m'a tout simplement scotchée du début à la fin. Cette sensation d'angoisse et de boule au ventre ressentie lors de ma lecture du premier tome a repris de plus belle dans le second. Il n'y a pas grand chose qui m'effraie pourtant je suis prête à parier que si quelque chose était tombé dans l'appartement à ce moment là ou que quelqu'un se serait amusée à me faire peur, j'aurais probablement crier, car j'étais à fond dans ma lecture et en stress total. J'ai aimé le cheminement choisi par Léna Jomahé pour clôturer son histoire, ses personnages que j'ai adoré ou littéralement détesté, l'univers qu'elle a imaginé, l'intrigue qui y est développée, la façon dont elle nous narre cette histoire et qui nous bouleverse sans cesse, sans compter la pléiade d'émotions ressentie pendant ces lectures.
Certains passages ont commencé doucement à m'écraser le cœur pour qu'il finisse par exploser en mille morceaux en l'espace d'à peine quelques lignes (juste avant l'épilogue). J'ai passé pratiquement une heure après avoir lu ce passage en larmes. Pas quelques larmes par-ci, par-là, NON, un torrent de larmes dont j'ai cru que je ne verrais jamais le bout. Encore maintenant en écrivant ces lignes, j'ai les yeux qui piquent. Ce qui l'ont lu savent de quoi je veux parler. Alors oui, l'histoire se clôture sans doute de la meilleure façon qu'il soit, mais je rejoins Justine de Lire-une-passion quand elle dit qu'elle est contre cette fin. Notre tête veut bien accorder que la fin est juste et bonne, mais notre cœur n'est pas d'accord avec la décision prise par l'auteure (sa chronique).
L'épilogue nous permet également de découvrir comment les choses ont évoluées après la bataille finale et je dois dire que je suis bien contente que l'auteure ne nous laisse pas en plan comme ça.
L'avenir semble toujours incertain et compliqué mais il nous donne l'espoir d'un happy end pour l'humanité.

En résumé, une dystopie en deux tomes juste excellente!!! Un univers original et très bien travaillé, des personnages soient très attachants, soit diaboliques qu'on a envie de découper en petites rondelles, une intrigue rondement menée avec pas mal d'actions, des révélations et des retournements de situation qui nous laissent sans voix. La plume de l'auteure est terriblement addictive, fluide et angoissante. On ressent facilement des émotions diverses et variées selon ce qui se passe et je n'ai eu aucun mal à visualiser les lieux et l'univers de manière plus général.






Extraits :

"Il est là, devant moi, les traits tirés, son regard vert perçant tentant de deviner ce qu'il se passe dans ma tête. Au moment où ses yeux croisent les miens, je retiens un gémissement de douleur. Je ferme les paupières et m'agrippe au chambranle pour ne pas m'écrouler. S'il me quitte, mon monde cessera de tourner. Je viens déjà de tirer un trait sur tout ce qui faisait ma vie jusqu'à aujourd'hui, mais perdre son amour sera au-dessus de mes forces."

"Lorsque nous arrivons devant le stand de tir, d'énormes nuages menacent le ciel. L'air s'est indéniablement rafraîchi depuis quelques jours, le temps est en adéquation avec mon humeur. Je ressasse depuis plus d'une heure les nouvelles annoncées par Jason. Si Samuel décide de nous mettre dehors, nous ne serons pas prêts. Oh, nous pourrions toujours terminer de nous préparer à New-York, mais les conditions ne seraient pas les mêmes."

"Je ne suis pas à l'aise face aux compliments de Manuel, je ne comprend pas ce qu'il attend de moi, ce qu'il espère me voir faire. Je ne suis rien. En tout cas rien de plus que tous les autres réunis dans cette grange. Nous avons la même envie : que les choses changent."